Coronavirus : la Belgique revoit à la baisse son nombre de morts

Cette modification est due à un mauvais recensement des décès au printemps dans certaines maisons de retraite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passants sur la plage belge de Blankenberge en Belgique, le 15 août 2020. (NICOLAS MAETERLINCK / BELGA MAG/ AFP)

La Belgique, un des pays européens les plus endeuillés par la pandémie de Covid-19, a rectifié à la baisse son bilan, en raison d'un mauvais recensement dans certaines maisons de retraite au printemps. Alors que le nombre de morts frôlait depuis quelques jours les 10 000, le pays enregistre désormais 9 878 décès, a précisé l'institut scientifique de santé publique Sciensano, mercredi 26 août.

La correction résulte d'"informations plus détaillées" fournies par l'autorité régionale flamande sur le profil de centaines de personnes décédées en maisons de retraite entre mars et juin. Ces précisions ont permis de mettre en évidence des "décès signalés deux fois" ou des causes de mortalité différentes, aboutissant à "un solde net de -121", a expliqué une porte-parole de Sciensano.

L'un des plus forts taux de mortalité

Dès le début de la pandémie, les autorités belges ont opté pour un recensement large des décès, en comptabilisant ceux intervenus à l'hôpital et ceux en maisons de retraite. Elles ont également inclus les morts possiblement liés au virus, sans forcément qu'un test ait pu confirmer la contamination. La Belgique, pays de 11,5 millions d'habitants, connaît l'un des plus forts taux de mortalité au monde rapporté à la population. Son taux de mortalité est de 852 morts pour un million d'habitants, selon des données compilées par l'AFP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.