Coronavirus : la Banque centrale européenne augmente de 600 milliards d'euros son programme d'urgence

Cette enveloppe s'ajoute au montant initial de 750 milliards d'euros annoncé à la mi-mars par l'institution européenne.

Des drapeaux européens devant la Commission européenne, à Bruxelles, le 19 février 2020.
Des drapeaux européens devant la Commission européenne, à Bruxelles, le 19 février 2020. (YVES HERMAN / REUTERS)

La Banque centrale européenne a décidé, jeudi 4 juin, de renforcer et de prolonger son principal programme d'urgence destiné à soutenir l'économie de la zone euro face à la crise du coronavirus, a annoncé une porte-parole de l'institution. Le programme de rachat de dette publique et privée "PEPP", introduit mi-mars avec une enveloppe initiale de 750 milliards d'euros, sera augmenté de 600 milliards d'euros. Il sera prolongé jusqu'à "au moins fin juin 2021", contre fin 2020 initialement. 

Ce plan a pour ambition non seulement de soutenir l'offre, à travers la réduction de la taxe sur la valeur ajoutée ou de nouvelles aides aux entreprises en difficulté, mais également la demande, par des subventions aux familles ou encore une augmentation de la prime d'achat pour les voitures électriques.

L'euro rebondit après les annonces

A la suite de cette annonce, l'euro a rebondi après avoir démarré la journée en baisse face au dollar. Vers 14h15 à Paris, l'euro prenait 0,15% face au billet vert, à 1,1250 dollar. Si une politique monétaire plus accommodante tend, en temps normal, à peser sur la devise concernée, les annonces de la BCE ont été prises comme "un signal positif" par les investisseurs, a commenté Naeem Aslam, analyste pour le site de trading Avatrade. "Tout soutien de la BCE, que ce soit à travers un programme de rachat d'actifs ou à travers des mesures d'aide, va renforcer l'économie de la zone euro, qui est à genoux", a-t-il ajouté.