Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : l'OMS recommande le port du masque en cas de "transmission généralisée" et si la distance physique est impossible

L'Organisation mondiale de la santé le recommande également aux "personnes âgées de 60 ans ou plus ou ceux qui souffrent de pathologies préexistantes (...) dans les situations où la distanciation physique n'est pas possible". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des passagers portent des masques ou des visières contre le Covid-19 dans le métro d'Istanbul, en Turquie, le 27 mai 2020.  (YASIN AKGUL / AFP)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, vendredi 5 juin, de nouvelles directives sur le masque, qu'elle conseille désormais de porter dans les lieux très fréquentés et les endroits clos des régions très touchées par le coronavirus.

"Compte tenu de l'évolution des données, l'OMS conseille aux gouvernements d'encourager le grand public à porter des masques lorsque la transmission est généralisée et la distanciation physique difficile, par exemple dans les transports publics, dans les magasins ou dans d'autres milieux fermés ou très fréquentés", a déclaré le patron de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.

"Deuxièmement, dans les zones de transmission communautaire, nous recommandons que les personnes âgées de 60 ans ou plus ou ceux qui souffrent de pathologies préexistantes portent un masque chirurgical dans les situations où la distanciation physique n'est pas possible", a-t-il dit.

Le masque désormais recommandé à tous les personnels de santé 

En outre, dans les zones où la transmission est généralisée, l'OMS recommande désormais à toutes les personnes travaillant dans les secteurs cliniques des établissements de santé de porter un masque chirurgical, alors que jusqu'à présent elle ne le conseillait qu'à ceux qui s'occupaient directement des patients atteints du Covid-19.

Le directeur général de l'OMS a souligné que ces nouvelles directives avaient été élaborées après examen des données disponibles et consultations de nombreux experts et groupes de la société civile.

Il a également souligné que "les masques à eux seuls ne protègent pas contre le Covid-19" et peuvent même créer un faux sentiment de sécurité, conduisant les gens à négliger les gestes barrière et la distanciation physique.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.