Coronavirus : l'espoir suscité par le tocilizumab pour les cas graves

Certains services de réanimation sont déjà saturés et pour traiter les cas graves du virus, un médicament suscite de nombreux espoirs : le tocilizumab. Le journaliste et médecin Damien Mascret détaille les résultats encourageants de ce traitement.

France 2

Le tocilizumab est un petit espoir dans le traitement des cas de coronavirus graves parce que, contre le virus, on vise deux cibles : réduire l'inflammation avec la dexaméthasone et tenter d'éviter l'emballement immunitaire avec le tocilizumab. "On a réussi en partie. Les résultats sont encourageants d'un côté parce qu'ils montrent que grâce au tocilizumab, il y a eu moins d'intubations et deux fois moins de transferts en réanimation", précise Damien Mascret, médecin et journaliste de France Télévisions, sur le plateau du 13 Heures de France 2, mercredi 21 octobre. Malgré tout, il explique que cela reste un peu décevant car "on s'aperçoit qu'au bout de 28 jours, il n'y a pas eu de baisse de la mortalité".

Les résultats d'un essai français attendus

On attend désormais les résultats d'un autre essai français dans lequel on a donné aux patients les deux traitements : la dexaméthasone d'un côté contre l'inflammation, et le tocilizumab de l'autre côté contre l'emballement immunitaire. "Cela ne serait pas la première fois qu'on arrive à vaincre un virus en visant plusieurs cibles en même temps", conclut le médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tocilizumab, est une lueur d’espoir dans cette crise sanitaire liée au Covid-19. Ce traitement, se révèle particulièrement prometteur. Il a été testé par plusieurs équipes, dont les hôpitaux de Paris.
Le tocilizumab, est une lueur d’espoir dans cette crise sanitaire liée au Covid-19. Ce traitement, se révèle particulièrement prometteur. Il a été testé par plusieurs équipes, dont les hôpitaux de Paris. (FRANCE 2)