Coronavirus : pour faire respecter le confinement, l'application Waze n'affiche plus les contrôles de police

Le bouton qui permet de signaler les contrôles de police et les radars est toujours visible à l'écran. Mais le signalement n'est pas pris en compte.

Un automobiliste utilise l\'application de navigation Waze sur une route de l\'Oise, le 5 juin 2018. 
Un automobiliste utilise l'application de navigation Waze sur une route de l'Oise, le 5 juin 2018.  (MAXPPP)

Waze s'adapte à son tour aux règles de confinement mises en place par les autorités pour lutter contre l'épidémide de coronavirus. L'application de navigation routière a désactivé la fonction de signalement de policiers "de manière temporaire en France, depuis le week-end du 21 mars", a confirmé au Monde une porte-parole de l’entreprise, jeudi 26 mars. Concrètement, le bouton est toujours visible à l'écran, mais le signalement n'est pas pris en compte et les alertes ne s'affichent plus sur l'itinéraire.

>> Suivez les dernières infos liées à l'épidémie de coronavirus en direct

L'application, qui comptabilise 14 millions d’utilisateurs actifs par mois en France, affiche également une alerte appelant à prendre le volant uniquement en cas de "nécessité absolue".

Capture d\'écran de l\'application de navigation routière \"Waze\", le 26 mars 2020.
Capture d'écran de l'application de navigation routière "Waze", le 26 mars 2020. (ISABELLE GAUTIER / FRANCEINFO)

L'application, propriété de Google, a également décidé, en lien avec les autorités françaises, d'épingler sur les cartes de son application les "centres médicaux où il est possible de se faire dépister du Covid-19", dans "certains autre pays touchés".

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Synthèse. Où en est la recherche sur les traitements pour lutter contre le Covid-19 ?

• Infographies. Confinement : découvrez l'effondrement du trafic routier, ferroviaire et aérien

• Témoignages. "S'ils nous disent qu'il y a un mec positif, ce sera la guerre…" : face au coronavirus, les prisons au bord de la rupture

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation