Coronavirus : l'allongement du confinement soulage les médecins

En première ligne face à l'épidémie de Covid-19, le personnel soignant lutte contre le virus dans des conditions souvent difficiles. La rédaction du 20 Heures a suivi certains d'entre eux, pour comprendre leur façon d'aborder le déconfinement. 

France 2

Encore un mois à tenir. C'est ce que se disent de nombreux Français, alors qu'Emmanuel Macron a annoncé la fin du confinement au 11 mai. Les professionnels de santé du Grand Est et d'Île-de-France sont, quant à eux, soulagés. Le confinement a apporté un peu d'air dans leurs services déjà au bord de l'asphyxie.

"Tout autre annonce eut été complètement déraisonnable"

"En terme de capacité de réanimation, on reste très très tendus et on sait que si l'on reprend 10, 20, 30, 40 malades graves en même temps, on ne pourra pas faire face", indique Éric Thibaud, chef de service des urgences de l'hôpital Pasteur de Colmar (Haut-Rhin). "Toute autre annonce eut été complètement déraisonnable, parce que l'on reste sous pression avec les patients atteints par le Covid-19", assure Jean-Michel Constantin, du service de réanimation de la Pitié-Salpétrière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l\'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020.
Une infirmière tsoigne une personne malade du Covid-19, dans le service de soins intensifs de l'hôpital Bichat (Paris), le 13 mars 2020. (ANNE CHAON / AFP)