Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : inquiétude des autorités dans le Finistère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : inquiétude des autorités dans le Finistère
France 2
Article rédigé par
A. Delcourt, M. Baudoin, J. Cohen - France 2
France Télévisions

Dans le Finistère, le taux de reproduction du virus est de 3,1, contre 1,2 au niveau national. L'Agence régionale de santé parle d'une "situation inquiétante". 

Dans ce cabinet médical de Concarneau, dans le Finistère, un patient consulte pour une maladie respiratoire chronique. Pas de lien direct avec le coronavirus, mais le médecin veut lever le doute. Dans d'autres cas, ce sont les patients eux-mêmes qui demandent à être testés. Résultat : au moins cinq prescriptions par jours sont délivrées ici, contre aucune il y a quelques semaines.

Une dizaine d'Ehpad autour de Brest à nouveau confinés 

"On augmente le nombre de dépistages au laboratoire, à l'hôpital, pour justement être vigilant et être sûr qu'on ne passe pas à côté du début d'un cluster", explique le Dr. Olivier Benay, médecin généraliste à Concarneau. Une vigilance face à une situation préoccupante d'après la préfecture. Il faut donc aussi protéger les plus vulnérables. Depuis vendredi 17 juillet, une dizaine d'Ehpad autour de Brest sont à nouveau confinés. Pas de visite jusqu'à nouvel ordre. Autre mesure annoncée par la préfecture dans les prochains jours : la limitation de la taille des groupes dans les crèches, centres de loisirs et colonies de vacances. Dans 66 communes touristiques du département, les bars devront aussi fermer une heure plus tôt.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.