Coronavirus : immersion dans une clinique privée

Soigner les patients Covid, soigner les autres, c'est le double défi du personnel hospitalier. Immersion dans une clinique privée en Moselle qui soutient les hôpitaux publics.

Vendredi 10 avril, au cœur de la clinique Claude Bernard à Metz (Moselle). C'est la quatrième intubation de la semaine pour le docteur Caps. L'état de santé d'une malade du Covid-19 s'est subitement aggravé. Elle va rejoindre le service de réanimation, un service déjà à flux tendu. Une coopération inédite entre cette clinique privée et les hôpitaux publics du secteur. Tous mettent en commun leur matériel. Depuis le début de la crise sanitaire, la filière privée a mis à disposition près de 5 000 lits de réanimations.

"La solidarité est très importante entre soignants"

En première ligne de cette lutte contre le coronavirus, comment les soignants arrivent à encaisser tout ce qu'ils vivent ? Sabine Sportouch est psychologue à l'hôpital Bicêtre (Val-de-Marne), elle répond à France 2 : "Face à la fatigue, une forme d'impuissance, ils sont obligés de tenir ensemble. La solidarité est très importante, il y a beaucoup de soutien entre eux. La solidarité extérieure aussi a un impact. Chacun tient à sa manière", rapporte la spécialiste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants autour d\'un patient atteint du Covid-19, dans une clinique de Bagnolet, le 8 avril 2020.
Des soignants autour d'un patient atteint du Covid-19, dans une clinique de Bagnolet, le 8 avril 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)