Coronavirus : faciliter l’accès aux tests dans les quartiers nords de Marseille

Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, a plutôt bien résisté à l’épidémie : ses hôpitaux n’ont pas été débordés. Certains y voient les résultats du traitement du professeur Didier Raoult, quand d’autres pensent que c’est parce que la ville est la plus testée de France.

FRANCE 2

Le prélèvement ne prend que quelques secondes. À Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, une femme enceinte est venue se faire dépister au Covid-19 sous une tente installée près de chez elle. "J’étais inquiète car mon mari travaille dans le commerce", explique-t-elle. Les hôpitaux de la cité phocéenne viennent d’installer ce centre mobile dans les quartiers nord. Une cinquantaine d’habitants y passe chaque matin. 

90 000 tests effectués

"Dans ces quartiers, où les logements sont petits, où les familles ont beaucoup d’enfants, on insiste sur le dépistage pour pouvoir, dès la positivité, donner des consignes de mise à distance des autres", argue Anne Galinier, médecin coordinatrice des hôpitaux de Marseille. Faciliter l’accès aux tests, c’est l’objectif de l’institut hospitalo-universitaire de Marseille (IHU). Depuis un mois, plus de 90 000 tests ont été réalisés par les équipes du professeur Raoult.

Le JT
Les autres sujets du JT
Du personnel médical teste un échantilon prélevé chez un patient potentiellement atteint de Covid-19, le 26 février 2020 dans un laboratoire de l\'IHU de Marseille.
Du personnel médical teste un échantilon prélevé chez un patient potentiellement atteint de Covid-19, le 26 février 2020 dans un laboratoire de l'IHU de Marseille. (GERARD JULIEN / AFP)