Coronavirus en Europe : très prudents, les Italiens ne font pas face à un rebond important

L’Italie était le baromètre de ce qu’allait vivre la France lors du premier pic épidémique. Où en est-on à Rome en septembre ?

FRANCE 2

Il semblerait que les Italiens aient été plus raisonnables que la France puisque le pays ne fait pas face à une explosion des contaminations. "Les chiffres sont plutôt meilleurs qu’ailleurs en Europe, cinq à six fois inférieurs, par exemple, par rapport à ce que l’on observe en France actuellement", précise le correspondant de France 2 à Rome, Alban Mikoczy, dimanche 13 septembre.

11 millions de masques donnés par l’État chaque jour

Comment expliquer cette situation ? "La raison principale : la prudence des Italiens, parce qu’ils se souviennent très bien de ce qui s’est passé au printemps dernier", ajoute le journaliste. La rentrée des classes a lieu lundi dans le pays, "avec des mesures vraiment très importantes : des sens de circulation pour les enfants, 11 millions de masques donnés chaque jour par l’État italien aux élèves et aux professeurs", détaille Alban Mikoczy.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voyageurs sur un quai de la gare de Milan-Carona (Italie), le 4 mai 2020.
Des voyageurs sur un quai de la gare de Milan-Carona (Italie), le 4 mai 2020. (MIGUEL MEDINA / AFP)