Coronavirus : en Californie, un confinement respecté, mais peu contrôlé

En Californie (États-Unis), le confinement a été décrété pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. C’est le premier État américain à avoir pris cette mesure, qui est toutefois moins stricte qu’en France.

franceinfo

Aux États-Unis, ce n’est pas le même modèle de confinement qu’en France. Il n’y a pas de police qui surveille les habitants au quotidien. À Los Angeles (Californie), d’où s’exprime en direct le correspondant de France 24 Pierrick Leurent, le trafic routier est moins important. Les restaurants, les bars, les salles de spectacle ou de sport, les écoles et les plages sont fermés. Mais il n’y a pas d’amende pour ceux qui ne le respectent pas.

Une catastrophe pour l’industrie du cinéma

Il y a beaucoup plus de gens qui se promènent en famille à pied ou en vélo une heure ou deux. La voiture est laissée au garage. Les Californiens ont cessé le travail ou travaillent à domicile. Globalement, le confinement est bien accepté par les Californiens, qui voient les ravages du Covid-19 dans le monde. Pour le moment,  il y a plus de 5 700 cas et 120 morts, mais cela va augmenter dans les dix jours. L’industrie du cinéma hollywoodien est à l’arrêt. Il y aurait 120 000 personnes qui auraient perdu leur emploi. Les studios pourraient perdre cinq milliards de dollars, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration Hollywood
Image d'illustration Hollywood (MARK RALSTON / AFP)