Coronavirus : Édouard Philippe recadre ses ministres sur leur communication

L’exécutif change de ton. Le Premier ministre Édouard Philippe se fait plus pédagogue. Si sa popularité ne sombre pas, les attaques se font plus nombreuses.

franceinfo

Pour le gouvernement, il faut être ferme pour faire comprendre la gravité de la situation et en même temps ne pas trop l’être pour ne pas provoquer de panique. Dans ce périlleux exercice, le gouvernement s’est pris plusieurs fois les pieds dans le tapis. Jean-Michel Blanquer a évoqué la reprise des cours pour le 4 mai avant de nuancer lundi 30 mars. Le ministre de l’Agriculture a appelé les Français à aider les agriculteurs dans les champs, alors que le gouvernement cherche à durcir le confinement. Emmanuel Macron a porté un masque alors que le gouvernement appelle les Français à ne pas en porter pour qu’il n’en manque pas aux soignants.

Fin de l’union nationale

L’opposition en profite. Beaucoup de responsables politiques semblent avoir leur mot à dire sur la gestion de la pandémie de coronavirus. Marine Le Pen notamment a accusé lundi matin sur franceinfo l’exécutif de mensonges sur les stocks de masques ou sur la politique de tests. Elle demande la prescription de la chloroquine. C’en est fini de l’union nationale. Édouard Philippe va s’entretenir jeudi avec les chefs des partis politiques. Il va réunir les ministres deux fois par semaine en visioconférence. Lundi soir, le Premier ministre leur a rappelé l’exigence de cohérence dans la parole gouvernementale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe à l\'Assemblée nationale, le 24 mars 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, le 24 mars 2020. (JACQUES WITT / AFP)