Coronavirus : Donald Trump menace de suspendre indéfiniment la contribution américaine à l'OMS

Washington avait suspendu mi-avril son financement de l'agence onusienne, l'accusant d'être trop proche de Pékin et de mal gérer la pandémie de coronavirus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain Donald Trump lors d'une table ronde à la Maison Blanche, à Washington, le 18 mai 2020. (POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Donald Trump a menacé, lundi 18 mai, de geler indéfiniment le financement américain à l'Organisation mondiale de la santé. "Si l'OMS ne s'engage pas à des améliorations notables dans un délai de 30 jours, je vais transformer la suspension temporaire du financement à l'OMS en une mesure permanente et reconsidérer notre qualité de membre au sein de l'organisation", a écrit le président américain sur Twitter. Il a également publié des photos d'une lettre adressée au patron de l'agence onusienne, dans laquelle il énumère des exemples de ce qu'il considère comme des erreurs dans sa gestion de la pandémie de coronavirus.

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

Donald Trump reproche notamment à l'OMS d'avoir ignoré les premiers rapports sur l'émergence du virus et d'être trop indulgente avec la Chine. "Il est clair que les faux pas répétés de votre part et de votre organisation pour répondre à la pandémie ont coûté extrêmement cher au monde. La seule voie à suivre pour l'Organisation mondiale de la santé est de pouvoir prouver son indépendance vis-à-vis de la Chine", ajoute-t-il dans sa lettre. Un peu plus tôt, Donald Trump a lancé depuis la Maison Blanche qu'il n'était "pas content de l'Organisation mondiale de la santé". "Ils sont une marionnette de la Chine", a jugé le président américain.

Washington avait suspendu mi-avril son financement de l'OMS, sur décision de Donald Trump. Ce dernier avait expliqué qu'il coupait les vivres le temps qu'une étude soit menée "pour examiner le rôle [de l'OMS] dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus", ce qui pourrait prendre entre 60 et 90 jours.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.