Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus : des risques "d'orage immunitaire"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : des risques "d'orage immunitaire"
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Lundi 6 avril, le nombre de nouveaux patients pris en charge dans des services de réanimation était en baisse pour la troisième journée de suite. Mais certains malades déjà à l'hôpital font face à une aggravation aiguë de leur maladie. On appelle ce phénomène un "orage immunitaire".

Lundi 6 avril, au 21e jour de confinement, les médecins et les chercheurs commencent à mieux connaître le coronavirus Covid-19. Longtemps, ils se sont demandé pourquoi dans certains cas graves, les malades devaient faire face à une aggravation très forte d'un coup. Une dégradation brutale qui menait souvent ces patients en réanimation. Mais, à présent, les scientifiques ont des pistes et la plus probante, celle d'un "orage immunitaire".

Un emballement du système immunitaire

"Ce n'est probablement pas un coup de tonnerre dans un ciel serein, mais très probablement l'aboutissement d'une semaine difficile, avec des symptômes importants. Mais des symptômes respiratoires plus graves à partir du septième ou du huitième jour", explique Stéphane Gaudry, du service de réanimation de l'hôpital d'Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis). L'hypothèse la plus probable : un emballement du système immunitaire au bout de quelques jours à cause de la force du virus. C'est ce que l'on appelle un "orage immunitaire".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.