Coronavirus : des mesures de confinement de plus en plus strictes en France

Alors que toutes les régions françaises sont désormais touchées, le gouvernement hausse le ton à l'aube du week-end. Les gares sont surveillées et les espaces publics interdits. Un durcissement, mais pas de nouvelle mesure suite au Conseil de défense du vendredi 20 mars. 


Au pied de la tour Eiffel désertée, le moindre passant est contrôlé. Pour faire respecter les consignes de confinement, la présence des forces de l'ordre a été renforcée. En conseil de défense, le vendredi 20 mars au matin, au ministère de l'Intérieur, Emmanuel Macron a prévenu : "C'est une course de vitesse engagée avec le virus. Nous sommes au début de cette crise." Officiellement, il n'y a pas de prolongement du confinement pour le moment, mais une augmentation des restrictions.

Mesures plus radicales à Nice

La mairie de Nice a annoncé, vendredi 20 mars, un couvre-feu tous les jours à partir de 20 heures et la promenade des Anglais est désormais interdite. Les plages sont fermées sur une grande partie du littoral français et en cas de contrôle les habitants doivent justifier de leur déplacement. Ceux qui ne respectent pas les consignes encourent une amende de 135 €. À Lille, le parc de la Citadelle a été fermé pour inciter les promeneurs à rester chez eux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers sur la place de la Concorde, à Paris, en plein confinement, le 17 mars 2020.
Des policiers sur la place de la Concorde, à Paris, en plein confinement, le 17 mars 2020. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)