Coronavirus : des conséquences sur les prestations sociales

En temps normal, le 1er avril est synonyme de changement pour les prestations sociales et de hausse ou de baisse des tarifs. Mais avec l'épidémie de coronavirus, certains changements sont repoussés.

FRANCE 3

Le deuxième volet de la reforme controversée de l'assurance chômage devait entrer en vigueur mercredi 1er avril. Mais la crise du coronavirus Covid-19 a quelque peu bouleversé les plans et le gouvernement a choisi de le repousser au 1er septembre 2020. "Autre mesure reportée : le nouveau calcul des allocations logement, les APL. Elles devaient être calculées sur la base des revenus des 12 derniers mois et non plus sur les deux dernières années", détaille Dorothée Lachaud, journaliste France Télévisions, sur le plateau du 20 Heures.

Des allocations vont tout de même être revalorisées

Des reports, mais certaines valorisations, elles, sont bien maintenues. "C'est le cas de l'allocation adulte handicapé, de la prime d'activité ou encore des allocations familiales, qui seront revalorisées de 0,3%", poursuit Dorothée Lachaud.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les aides aux logements sont distribuées par la Caisse d\'Allocations Familiales. Ici à Calais, le 15 avril 2015.
Les aides aux logements sont distribuées par la Caisse d'Allocations Familiales. Ici à Calais, le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)