Coronavirus : début d'une campagne de dépistage massif

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Coronavirus : début d'une campagne de dépistage massif
France 3
Article rédigé par
PY.Salique, C.Barbaux, B.Poulain, N.Dalban, France 3 Regions, B. De Saint Jore, D. Mascret - France 3
France Télévisions

Au Havre (Seine-Maritime) et à Charleville-Mézières (Ardennes), tous les habitants volontaires sont invités à se faire dépister gratuitement à compter du lundi 14 décembre durant toute la semaine, sans rendez-vous. Le gouvernement espère avec cette nouvelle stratégie limiter la propagation du virus avant les fêtes de fin d’année.  

Dans un gymnase de Villers-Semeuse (Ardennes), il est désormais possible de se faire tester gratuitement durant toute la semaine. Un "geste de citoyenneté", pour l’une des volontaires. Au Havre (Seine-Maritime), l’opération a commencé lundi 14 décembre, timidement. Comme dans les Ardennes, il faut remplir un questionnaire avant le test, et le verdict tombe 20 minutes plus tard. Au total, 20 centres de tests, mais aussi des lycées et des entreprises sont ouverts jusqu’à samedi 19 décembre en ville et en zone rurale. En cas de test positif au coronavirus, une plateforme téléphonique répondra aux questions d’organisation à la maison, car l’isolement en hôtel reste marginal. Seulement un peu plus de 2 000 personnes ont participé au Havre. 

Efficace sous certaines conditions 

Cette campagne peut-elle être efficace ? "Individuellement, c’est toujours intéressant de faire un test", surtout s’il est positif, indique le médecin et journaliste Damien Mascret sur le plateau du 19/20. Collectivement, c’est "assez différent", car il faut réunir plusieurs conditions pour qu’un test massif soit intéressant. La première est une participation massive de la population. En effet, "même avec 90% de participation, on sait qu’on va rater une personne contaminée sur deux, tout simplement parce qu’elle est en période d’incubation, ajoute le médecin. […] C’est pour ça qu’il faut répéter les tests, six ou sept jours plus tard". Par ailleurs, "il faut pouvoir tracer les contacts des cas positifs pour qu'eux aussi puissent se faire tester". L’isolement est enfin le "point fondamental" de l'efficacité d'un test massif. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.