Coronavirus Covid-19 : les Français rapatriés de Chine à l'abri dans un village vacances normand

Ces ressortissants français, arrivés vendredi à Roissy, qui ne présentent aucun symptôme de la maladie.

Un bus transportant 34 citoyens français rapatriés de Wuhan arrive le 21 février 2020 à Branville (Calvados) pour y être mis en quarantaine.
Un bus transportant 34 citoyens français rapatriés de Wuhan arrive le 21 février 2020 à Branville (Calvados) pour y être mis en quarantaine. (LOU BENOIST / AFP)

Loin des regards et des caméras, les 28 Français rapatriés de Chine vendredi 21 février vont rester 14 jours en quarantaine dans un village de vacances de Branville (Calvados), afin de s'assurer qu'ils ne sont pas contaminés par le nouveau coronavirus.

Ces ressortissants français, arrivés vendredi à Roissy, qui ne présentent aucun symptôme de la maladie, ont été accueillis au Normandy Garden par le préfet du Calvados et la directrice générale de l'Agence régionale de Santé (ARS) de Normandie, ainsi que par une vingtaine de pompiers.

Suivis par une équipe de treize personnes

Pas un masque chirurgical ne manquait sur les visages, d'après les photos diffusées sur Twitter par la préfecture du Calvados, l'accès au site ayant été interdit aux journalistes.

Soixante-dix-sept cottages sur un total de 330 ont été réquisitionnés mercredi soir dans la partie basse de ce village vacances de 12 hectares et d'une capacité d'accueil de 1 500 personnes, au coeur du pays d'Auge, à environ 15 km de Deauville.

Durant leur séjour, les rapatriés seront suivis par une équipe médicale de treize personnes (médecins, infirmiers, pharmaciens et psychologues). Vingt-cinq militaires de la Sécurité civile assureront la sécurité du site et surveilleront les entrées et les sorties. La température de ces personnes sera surveillée deux fois par jour et elles seront testées.