Coronavirus : comment le Grand-Est a contenu la deuxième vague

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Sujet Haut-Rhin
Article rédigé par
A. Chopin, M. Niewenglowski, P. Guény - franceinfo
France Télévisions

Le Grand-Est avait été la lanterne rouge de l'épidémie de coronavirus au mois de mars, mais mi-octobre, les choses vont mieux et la courbe de l'épidémie semble être retombée.

Le Haut-Rhin était l'épicentre de l'épidémie de Covid-19 il y a quelques mois, un des départements les plus touchés par le coronavirus. Au début de la crise, les cas se multipliaient, traumatisant une population alsacienne. Désormais, la moindre suspicion de contamination au coronavirus les inquiète, à l’image d’une mère de famille en larmes, car sa fille a de la température.

Gestes barrières appliqués

Pourtant, au fur et à mesure, la situation sanitaire s’est améliorée dans le Haut-Rhin. Un constat qui peut s’expliquer par la vigilance de la population, qui a parfaitement appliqué les gestes barrières. Au plus fort de la pandémie, il y a eu plus de 160 patients en réanimation contre trois seulement à la mi-octobre. Pour autant, comme dans l’ensemble du pays, les autorités sanitaires craignent un rebond de l’épidémie avec une deuxième vague de contamination.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.