Coronavirus : chorégraphes et danseurs rivalisent d'imagination pour rendre le confinement plus léger

Des stars d'aujourd'hui comme Benjamin Millepied aux étoiles de demain, ils sont nombreux à avoir décidé d'enchanter la toile pour dire merci à ceux qui nous soignent, ou simplement pour apporter un peu de fantaisie dans ces jours sans fin. Laissez-vous conduire.

Capture d\'écran du film dédié par Benjamin Millepied et le L.A. Project aux soignants du monde qui luttent contre le Covid-19.
Capture d'écran du film dédié par Benjamin Millepied et le L.A. Project aux soignants du monde qui luttent contre le Covid-19. (L.A. PROJECT BALLET / BENJAMIN MILLEPIED)

Vous êtes privé de sorties, de contact physique, social, d'espace et de nature… Vous ne voyez pas la fin de ce confinement, vos nuits sont hantées par un méchant coronavirus à piquants qui vous poursuit. Vos seules évasions possibles sont vos songes, vos livres et vos écrans. Pour vous aider, les danseurs de ballet rivalisent de créativité. Voici une petite sélection de leurs productions "spéciales confinement", souvent drôles, toujours merveilleuses.

"Pas besoin de sortir pour s’échapper"

L’un des premiers à se lancer a été le chorégraphe Mehdi Kerkouche. Avec la compagnie EMKA, il a lancé une série de courts clips chorégraphiés, moins de deux minutes, intitulée Confinected qui enchantent les réseaux. L’épisode 1 a été posté le 28 mars sur la très entraînante chanson de Barry White, You’re the first, the last, my everything et a été vu près d’1,5 million de fois rien que sur Twitter.

Le deuxième clip, publié le 6 avril, et interprété sur le thème musical du célèbre film de Jean-Pierre Jeunet, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, se décline de la même façon : une image fractionnée en six cases où six danseurs interprètent une ode amusante, se relayant, se complétant ou se fragmentant sans répit. En deux jours, elle a été visionnée plus de 50 000 fois sur Twitter, près de 30 000 fois sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Pas besoin de sortir pour s’échapper ✌⛵️ No need to go out to escape ✌⛵️ Deuxième vidéo confinée avec @emkadanceproject Chorégraphie ‍♂️ Danseurs @shirwann.shifu @alextrovato @jordan_boury @sachaneel @lisaingrandloustau . . . . #dansechezmehdi #onenaunpetitpeupluschiersurcellelàjevaispastementir #taspasuntutopetitbateau #gladiators #stayathome #becreative #restezchezvous #covid_19 #covid #art #creativity #ballet #choreography #dance #dancer #barrywhite #bailar #bailando

Une publication partagée par mehdikerkouche (@mehdikerkouche) le

Quand l’exiguïté défie l’humour

Lassé du confinement comme tout le monde, le ballet de l'opéra national du Rhin a décidé de lancer sa Saison Off sur Facebook avec une première production diffusée le 2 avril pour donner "peut-être un peu de joie" et en hommage "à toutes les personnes dévouées au service de la population". Sur le thème "Danser Boney M au XXIe siècle", la vidéo vous présente une sélection de scènes ménagères plutôt humoristiques, relayées également sur youtube.

"Les héros d'aujourd'hui portent des blouses, pas des capes"  

Dans un tout autre registre, le célèbre danseur et chorégraphe français Benjamin Millepied, ex-directeur de l’opéra de Paris, a décidé de rendre hommage aux soignants du monde entier avec sa compagnie de danse, le L.A Danse Project : "Nous dédicaçons ce film à tous les soignants du monde, explique-t-il sur Instagram. Nous vous remercions pour vos efforts inlassables, à vos risques et périls, pour nous protéger, prendre soin et nous sauver tous. Les sacrifices que vous faites et l'exemple que vous donnez nous donnent le plus grand espoir qu'il y aura des jours meilleurs à venir." Fondée pour être un laboratoire de création chorégraphique et connue pour livrer des performances dans des endroits atypiques, la compagnie de danse a su exploiter l’espace des lieux de vie de chacun pour le sublimer. Douces, poétiques, romantiques, gracieuses, parfois théâtre d’ombre… On perçoit ces 12 variations filmées en noir et blanc comme un encouragement à la résilience.

Voir cette publication sur Instagram

We dedicate this film to the healthcare workers of the world. We thank you for for your tireless efforts, at great risk to yourselves, to protect, care for, and save us all. The sacrifices you are making, and the example you are setting, give us the greatest hope that there will be better days ahead. Today’s heroes wear scrubs, not capes. Film by Artistic Director @BenjmainMillepied Music Arvo Part Variations for the Healing of Arinushka Piano Alexi Lubimov Dancers @rrafailedes @greisen3 @shushuagogo @nomivanb @2marsnback @anthonyleebryant @doogbaum @janieclaire @david_adrian @viniciussi @lorrinbrubaker @daisykate_j Executive Director @lucindalent

Une publication partagée par L.A. Dance Project (@ladanceproject) le

Un cadavre exquis tout en variations  

Enfin, les jeunes danseurs en formation de l’Atlantique Ballet Contemporain de La Rochelle ont choisi de livrer une interprétation de Cadavre exquis, version chorégraphiée. Le cadavre exquis est ce jeu inventé au début du 20e siècle à Paris par les surréalistes, dont Jacques Prévert et André Breton. Il consiste à composer une phrase sans connaître le mot écrit par le joueur précédent. La première phrase qui en émergea fut : "Le cadavre exquis boira le vin nouveau", d'où son nom. Ce jeu s’applique également au dessin et désormais à la danse. Suivant le principe, chaque danseur démarre sa prestation en partant de la dernière posture abandonnée par celui qui le précède.

 

À vous de danser !  

Si d’aventures, vous avez désormais des fourmis plein les jambes, que vous enchaînez entrechats, déboulées, lancés de jambes et pointes et que 1 000 idées vous traversent la tête, sachez que le Ballet Malandain de Biarritz propose un concours chorégraphique "depuis chez vous". Le principe est simple : créer une chorégraphie d’une minute sur vidéo et l’envoyer. Plus d’explications avec le chorégraphe Martin Harriague : 

 

Vous avez jusqu’au 30 avril pour montrer votre créativité. Cinq chorégraphies seront retenues et diffusées sur les réseaux sociaux à partir du 9 mai. Bons jetés à vous !