Cet article date de plus de quatre ans.

Coronavirus : Aurore, enceinte et testée positive, raconte son suivi à distance par l'hôpital Bichat, dans sa "maison contaminée"

"J'ai une application à compléter chaque matin après 8 heures et chaque après-midi entre 13 heures et 17 heures. Ensuite, j'ai un médecin qui me rappelle", raconte-elle à franceinfo.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Ce diagnostic a "été un petit choc" raconte mercredi sur franceinfo Aurore, 33 ans, enceinte et testée positive au coronavirus Covid-19. Surtout que ses symptômes "étaient assez étonnants", de la toux mais pas de fièvre ou très peu. Elle est suivie actuellement à domicile par l'hôpital parisien Bichat mais doit vivre dans sa maison "totalement contaminée" avec son mari lui aussi possiblement contaminé et leur petite fille de deux ans.

>> Pandémie de Covid-19, confinement... Suivez les dernières informations avec franceinfo

franceinfo : Comment avez-vous passé les trois derniers jours, quels étaient vos symptômes ?

Aurore : Les symptômes que j'ai eus étaient assez étonnants puisque j'ai eu très très peu de fièvre. J'ai surtout eu énormément de courbatures et de toux, grosse fatigue, migraine mais contrairement à ce qu'on peut dire très souvent, j'ai eu très peu de fièvre. Donc j'ai passé les trois derniers jours sous Doliprane quand c'était nécessaire.

Quand vous l'avez appris dimanche, vous vous êtes dit quoi ?

Je ne m'y attendais pas du tout, j'ai fait le test par recommandation du SAMU parce que je suis enceinte et que j'avais déjà quelques signes dont la toux. Mais, même si je me sentais quand même épuisée, j'avais très mal à la tête, une grosse toux, je ne me sentais pas malade parce que je n'avais pas de fièvre ou très peu. Donc ça a été un petit choc.

Vous êtes suivie à distance par le personnel de l'hôpital Bichat à Paris, comment se passe le suivi ?

J'ai une application à compléter chaque matin après 8 heures et chaque après-midi entre 13 heures et 17 heures. Ensuite, j'ai un médecin qui me rappelle toujours pour faire le point sur les constantes que j'ai remplies. En plus de ça, étant donné que je suis enceinte, j'ai quand même des suivis. Aujourd'hui par exemple, j'ai rendez-vous à l'hôpital Bichat avec l'infectiologie de la maternité.

Vous vivez encore aujourd'hui avec votre petite fille de deux ans avec vous, malade, et votre mari fortement suspecté d'être contaminé. Comment vous la protégez ?

De toute façon, on m'a prévenue que toute ma maison était contaminée et que ma fille portait très certainement le virus. Premier réflexe que l'on a quand on apprend ça, c'est de nettoyer les portes, les murs, les poignées, ce qui ne sert strictement à rien.

On nous donne des recommandations, on doit dormir séparément, je dois avoir un masque quand je me déplace de ma chambre de confinement.

Aurore, une jeune femme enceinte, infectée par le coronavirusà franceinfo

Pour la garder, nos parents de chaque côté sont assez fragiles donc on ne prend déjà pas le risque de se déplacer pour aller les voir, on prendrait encore moins le risque de leur donner un enfant malade. Après j'ai de la famille qui est vraiment juste à côté mais qui est fortement asthmatique donc ça serait identique. Ce qui nous a vraiment été recommandé, c'est de rester ensemble puisque finalement on l'a tous les trois.

L'interview d'Aurore, avec Marc Fauvelle

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.