Coronavirus : à Toulon, des patients bénéficient d'un traitement d'oxygénothérapie

À Toulon, des malades du Covid sont pris en charge dans des caissons hyperbares, déjà utilisés dans la médecine pour soigner les accidents de plongée. 

France 3

À l'hôpital Sainte-Anne de Toulon (Var), 20 malades du Covid-19, munis d'une cagoule spécifique pour pouvoir respirer sans répandre le virus, ont été immergés depuis février dans un caisson hyperbare pour y subir un traitement d'oxygénothérapie. Médecins ou infirmiers sont présents avec le malade durant toute la séance, qui dure 1h15 et doit se répéter cinq fois par semaine.

L'oxygénothérapie, bientôt un traitement officiel ?

Le caisson hyperbare est connu pour traiter les accidents de plongée, mais il est aussi utilisé dans d'autres pathologies, comme des malades respiratoires ou des cicatrisations. Enfermé, le malade respire 100 % d'oxygène, ce qui favorise une régénération des tissus abîmés. "Le virus va altérer les poumons et empêcher qu'on soit bien oxygéné, donc si on restaure l'oxygène, on va tout de suite aller mieux. D'autre part, le fait de redonner de l'oxygène à un bon taux dans le corps va inhiber le développement du virus", précise le professeur Jean-Éric Blatteau, chef de l'unité de médecine hyperbare.

L'oxygénothérapie pourrait-elle être un traitement officiel du Covid-19 ? Il est encore trop tôt pour le dire. L'hôpital Sainte-Anne espère traiter au minimum une cinquantaine de patients pour pouvoir tirer des conclusions définitives. 



Le JT
Les autres sujets du JT
Coronavirus : à Toulon, des patients bénéficient d\'un traitement d\'oxygénothérapie
Coronavirus : à Toulon, des patients bénéficient d'un traitement d'oxygénothérapie (France 3)