Coronavirus : 41 morts en Chine, le nombre de personnes contaminées bondit à près de 1 300

La Chine a annoncé samedi l'élargissement du cordon sanitaire imposé pour endiguer la propagation du virus apparu à Wuhan, une ville située dans le centre du pays. Des millions d'habitants se retrouvent confinés pour le Nouvel An lunaire. 

Des personnes avec des masques le 25 janvier 2020, devant la Cité interdite, à Pékin (Chine), fermée pour éviter la propagation du coronavirus.
Des personnes avec des masques le 25 janvier 2020, devant la Cité interdite, à Pékin (Chine), fermée pour éviter la propagation du coronavirus. (KOKI KATAOKA / YOMIURI / AFP)

"Cette année, notre Nouvel An fait très peur." Un grand nombre de festivités organisées pour le Nouvel An lunaire ont été annulées, samedi 25 janvier, en Chine, où les autorités redoublent d'efforts pour contenir la propagation d'un nouveau virus mortel. Wuhan, une ville de 11 millions d'habitants, où le virus est apparu en décembre sur un marché, est placée en quarantaine depuis jeudi. "On n'ose plus sortir à cause du virus", confie un chauffeur de taxi.

Selon un nouveau bilan, la maladie causée par ce coronavirus a déjà fait 41 morts dans ce pays, avec le confinement de millions d'habitants. Le nombre de personnes contaminées a bondi à près de 1 300, ont précisé samedi les autorités locales. A l'étranger, un deuxième cas de virus a été confirmé aux Etats-Unis. Trois malades ont été confirmés et hospitalisés vendredi en France, les premiers en Europe.

Cité interdite et Disneyland fermés

Le long congé du Nouvel An chinois, avec ses centaines de millions de déplacements susceptibles de favoriser la contagion, a commencé vendredi, à la veille du début de l'année du Rat. Symbole de l'inquiétude qui s'est emparée de toute la Chine, les autorités ont annoncé la fermeture de sections de la célèbre Grande Muraille et de monuments emblématiques comme les tombeaux des Ming et la forêt des pagodes. Le célèbre stade national de Pékin, dit "nid d'oiseau", construit pour les Jeux olympiques de 2008, restera portes closes jusqu'au 30 janvier. Il n'est plus possible depuis jeudi d'accéder à la Cité interdite, l'ancien palais des empereurs. A Shanghai, Disneyland a annoncé qu'il fermait ses portes.

Face à la crise, le régime communiste a pris jeudi la décision inédite d'interdire le départ de Wuhan des trains et des avions et d'y bloquer les autoroutes. Autocars et bateaux sur le Yangtsé, qui arrose cette métropole, ont reçu l'ordre de s'arrêter dans les deux sens. Les rues de Wuhan sont désertes, les commerces fermés et la circulation réduite au minimum. Le port du masque est obligatoire sous peine d'amende. La Chine a annoncé samedi l'élargissement du cordon sanitaire, ce qui a pour conséquence d'isoler du monde 56 millions de personnes, selon un calcul de l'AFP.