Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus 2019-nCoV : une entreprise française réquisitionnée pour détruire les déchets médicaux liés à l'épidémie en Chine

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus 2019-nCoV : une entreprise française réquisitionnée pour détruire les déchets médicaux liés à l'épidémie en Chine
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour lutter contre le coronavirus 2019-nCoV, la Chine, le Vietnam et la Thaïlande font appel à une entreprise de Haute-Garonne capable de transformer des déchets dangereux en confettis.

La production s'accélère. Une entreprise située près de Toulouse, à Saint-Jean (Haute-Garonne), est spécialisée dans le traitement des déchets infectieux. Grâce à un broyeur-stérilisateur unique, la société réussit à les transformer en confettis. Depuis l'apparition du coronavirus 2019-nCoV, très volatile, l'entreprise est sollicitée par la Chine, le Vietnam et la Thaïlande.

10 à 20 kg de déchets traités par heure

"Notre solution permet de traiter ces déchets à la source, là où ils sont produits pour éviter que ces risques infectieux se propagent à l'extérieur de l'établissement de santé", explique Miquel Lozano, président de Tesalys. La machine peut décontaminer entre 10 et 20 kg de déchets médicaux par heure. Ils sont alors transformés en de simples déchets domestiques. Trente à cinquante machines sont déjà prêtes à être livrées d'ici quelques semaines vers l'Asie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.