Cet article date de plus de deux ans.

Coronavirus 2019-nCoV : un nourrisson chinois contaminé par sa mère, le plus jeune cas recensé

Le nouveau-né est un cas de "transmission verticale", à savoir un enfant contaminé par sa mère in utero, à la naissance ou juste après.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux parents vêtus de masques pour lutter contre le nouveau coronavirus enlacent leur nouveau-né à l'hôpital de Taiyuan, dans le nord de la Chine, le 5 février 2020. (CAO YANG / XINHUA / AFP)

La présence du nouveau coronavirus a été confirmée chez un nourrisson chinois âgé d'un peu plus d'un jour, ont rapporté mercredi 5 février les médias publics chinois.

Selon des médecins de l'hôpital de Wuhan, en Chine, cités par la télévision publique CCTV, le nouveau-né serait un cas de "transmission verticale", à savoir un enfant contaminé par sa mère in utero, à la naissance ou juste après. La mère avait elle-même fait l'objet d'un dépistage positif avant l'accouchement.

Des difficultés respiratoires

Le nouveau-né, dans un état "stable", n'a pas de fièvre ou de toux mais présente des difficultés respiratoires. L'enfant est le plus jeune cas de coronavirus à être confirmé depuis l'apparition de cette souche en décembre dernier.

Le coronavirus, qui a tué près de 500 personnes, est particulièrement meurtrier pour les personnes âgées de plus de 60 ans ou souffrant de pathologies préexistantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.