VIDEO. Covid-19 : "Toute la chaîne est prête" pour faire face au confinement, assure le président de Système U

Dominique Schelcher appelle aussi les petits producteurs à se rapprocher des supermarchés pour qu'ils puissent "écouler leur marchandise". 

FRANCEINFO

"Nous avons tiré les leçons du premier confinement, nous avons monté nos stocks. Toute la chaîne est prête", a affirmé Dominique Schelcher, président du groupe de grande distribution Système U, sur franceinfo jeudi 29 octobre. "Il n'y a pas lieu ce matin de se précipiter dans les magasins", a-t-il insisté alors que le nouveau confinement entre en vigueur ce jeudi soir à minuit jusqu'au 1er décembre au moins. Dominique Schelcher a aussi tendu la main aux petits producteurs.

>>> Covid-19 : Jean Castex va s'exprimer à l'Assemblée nationale et au Sénat avant un vote des parlementaires sur le confinement

franceinfo : Vos supermarchés sont-ils prêts à faire face à ce nouveau confinement ?

Dominique Schelcher : La "deuxième ligne", que je représente un peu ce matin, elle est prête. Elle est mobilisée depuis la première heure. Et depuis plusieurs semaines, on a anticipé un certain nombre de choses dont une montée en stock sur les produits de première nécessité. Et donc, il y a de la marchandise. Il n'y a pas lieu ce matin de se précipiter dans les magasins comme on a pu le voir hier, ponctuellement, et pas du tout dans la même ampleur qu'au mois de mars. Nous avons tiré les leçons du premier confinement, nous avons monté nos stocks. Toute la chaîne est prête parce qu'il n'y a pas que nous, nous sommes au bout de la chaîne. Avant il y a les industriels qui produisent, qui sont mobilisés. Il y a les agriculteurs dans les champs. Tous ces gens-là sont prêts pour coordonner ça. Je peux vous dire que nous sommes convoqués ce matin à 10h45 pour une première réunion interministérielle, avec quatre ministres qui vont s'assurer que cette chaîne alimentaire va tenir, comme la première fois.

Vous êtes-vous préparé à une hausse de la fréquentation du drive et des livraisons à domicile ?

Bien sûr, à l'heure où je vous parle, je peux vous dire que les créneaux de drive pour avoir des commandes jusqu'à la fin de la semaine sont déjà très, très occupés. Et on sent que les gens ont moins envie de se déplacer avec du public et donc vont commander à distance. Donc on s'organise sur ce plan-là très fortement aussi.

Vous considérez-vous comme des rescapés dans le paysage économique français ?

Nous sommes sur le front depuis le premier jour, avec un sentiment ce matin de responsabilité, mais aussi un devoir de solidarité. Je lance par exemple un appel aux petits producteurs qui n'écoulent que des marchandises vers les restaurants, venez taper à la porte des magasins U : comme vous l'avez fait au premier confinement, si nous pouvons, nous écoulerons vos produits pour limiter les dégâts. Je le dis aussi aux pépiniéristes ou aux fleuristes de proximité qui, peut-être, ne pourront pas ouvrir ce week-end, s'il y a moyen de les aider pour écouler de la marchandise : tapez à la porte de nos magasins, contactez nos patrons de magasins, nous vous aiderons. Il faut faire preuve de solidarité.

Dominique Schelcher était l\'invité de franceinfo jeudi 29 octobre. 
Dominique Schelcher était l'invité de franceinfo jeudi 29 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)