Reconfinement : vers une baisse du trafic des transports en commun

Face à la baisse attendue du trafic, l'offre de transports en commun sera considérablement impactée par le reconfinement. France Télévisions fait le point.

France 2

Pendant le reconfinement, les bus, trains, métros et trams circuleront normalement dans un premier temps, avant de ralentir, progressivement. "On aura une clause de revoyure en milieu de semaine prochaine", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari, le ministre chargé des Transports, sur LCI le jeudi 29 octobre. Lors du premier confinement, les usagers n'étaient que 10 % par rapport à la normale. Mais, cette fois, les écoles restent ouvertes : il y a 4 millions d'élèves à transporter, sans compter les parents et certains salariés. Le nombre de passagers pourrait donc attendre 40 %.

Les opérateurs peuvent-ils être en difficulté ?

En parallèle, jeudi 29 octobre, la RATP a déjà annoncé la possibilité de se faire rembourser pour ceux qui ne voyagent pas. Même geste commercial à Lyon, le temps du reconfinement. Moins de passagers, donc moins de recettes : les opérateurs peuvent-ils être en difficulté ? Lors du premier confinement, les transporteurs en zone urbaine ont déjà affiché une lourde perte : 4 milliards d'euros. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Embouteillages à Asnières-sur-Seine en juin 2020.
Embouteillages à Asnières-sur-Seine en juin 2020. (VINCENT ISORE / MAXPPP)