Cet article date de plus d'un an.

Reconfinement : les activités nautiques dans le viseur du gouvernement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Reconfinement : les activités nautiques dans le viseur du gouvernement
France 2
Article rédigé par
T. Paga, G. Sabin, P. Bouvier - France 2
France Télévisions

Pendant le reconfinement, les plages restent ouvertes pour la promenade. En revanche, pour les pratiquants des sports nautiques, c'est un coup dur : leurs activités sont désormais interdites.

Au premier confinement, ils n'avaient pas pu en profiter ; désormais, la plage est accessible, pour ceux qui habitent à moins d'1 kilomètre. "On a beaucoup de chance", estime une habitante de Dinard (Ille-et-Vilaine). Néanmoins, les sports nautiques sont interdits pendant le reconfinement. Ainsi, Stéphane Lefebvre, le directeur du centre nautique Wishbone Club Dinard, va devoir fermer.

"C'est un problème de crédibilité"

Pas d'inquiétudes pour sa trésorerie, la saison étant quasiment terminée, mais c'est un coup dur pour le moral des pratiquants. "Ce n'est pas compréhensible ; c'est un problème de crédibilité, de cohérence", martèle Stéphane Lefebvre. En parallèle, le longe-côte est de plus en plus prisé ; est-il considéré comme une activité nautique ? A priori oui, et il est donc interdit. "On n'est pas sur l'eau, on marche, c'est comme un jogging", se justifie pourtant une pratiquante.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.