"On veut rouvrir en ayant du style !" : après quatre mois de fermeture, la réouverture des pubs anglais entre enthousiasme et incertitudes

Fermés depuis le mois de mars, les pubs anglais vont pouvoir à nouveau accueillir des clients, à condition de respecter les distances sociales. Dans le quartier londonien de Camden, les gérants de pubs sont autant impatients qu’inquiets pour l’avenir.

Un pub londonien fermé à cause du coronavirus, le 30 juin 2020.
Un pub londonien fermé à cause du coronavirus, le 30 juin 2020. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Défilé de camions sur la rue principale de Camden, à Londres, au Royaume-Uni, avec un peu partout des livreurs, comme Russel qui décharge de la bière dans les pubs, autorisés samedi 4 juillet à enfin rouvrir après quatre mois de fermeture à cause du coronavirus."Pour l’instant, on a livré 250 fûts qui contiennent chacun entre 30 et 50 litres de bière, explique-t-il. On a déjà fait dix pubs aujourd’hui et il en reste encore autant à livrer. 

Ça fait du bien de voir les réouvertures ! J’espère que cela va créer un peu plus d’emplois, et réinjecter de l’argent dans l’économie…Russel, livreurà franceinfo

Un redémarrage économique, c’est aussi ce qu’espère Renato, 43 ans, gérant de pub à Camden. "On a été fermés pendant quatre mois, on veut rouvrir en ayant du style !, s’enthousiasme-t-il. J’ai passé un accord avec le propriétaire, qui m’a fait un rabais, j’ai pris un prêt à la banque, et l’Etat a payé les salaires des employés. En mettant tout bout à bout, je suis toujours là… Mais je connais beaucoup de pubs qui ne vont pas pouvoir rouvrir."

Près de 20 000 pubs menacés

Au total, sur les 47 000 pubs que compte le Royaume-Uni, près de 20 000 sont menacés. À cause de l’hésitation des Britanniques à retourner dans les lieux publics, et les nouvelles règles qui limitent le nombre de clients, Alex s’attend à une chute de 25% de son chiffre d’affaires. "On va ouvrir à plein temps si c’est possible, explique-t-il. Mais avec la distanciation sociale, il faut qu’on laisse un mètre de distance entre chaque personne. Prendre la température des employés avant de commencer à travailler, porter des masques, des gants tout ça. J’espère qu’on va avoir du monde, et qu’on va survivre."

Pour rassurer les clients plusieurs bars et pubs ont développé des applications de commande de boissons à distance. La plus grande peur est l’arrivée d’une deuxième vague de contamination dans les mois qui viennent. Les établissements doivent conserver les coordonnées de leurs clients pendant 21 jours.