"Nous nous sommes organisés" : la grande distribution assure qu'aucune pénurie n'est à craindre en cas de reconfinement contre le Covid-19

Les leçons du printemps dernier ont été tirées selon la grande distribution, qui assure avoir renforcé les stocks sur les produits qui ont connu des ruptures d'approvisionnement lors du confinement.

Article rédigé par
Grégoire Lecalot - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Dans un supermarché de Bordeaux, le 27 octobre 2020 (photo d'illustration). (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Emmanuel Macron doit s’exprimer mercredi 28 octobre à 20 heures pour annoncer de nouvelles mesures contre l’épidémie de Covid-19. La grande de distribution se veut rassurante en cas de confinement ou d'extension du couvre-feu. Les enseignes assurent avoir tiré les leçons du confinement du printemps dernier et se préparer pour qu'il n'y ait aucune pénurie dans les rayons.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Les ventes de certains produits sont déjà en augmentation depuis quelques jours dans les super et hypermarchés mais rien à voir avec les ruées du printemps dernier. On constate 10 à 15% de hausse sur certains produits. Tout à fait gérable selon Jacques Creyssel, délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution. Il assure qu'il n'y a aucune pénurie à craindre : "Nous nous sommes organisés, d’abord en faisant en sorte qu’il y ait des commandes supplémentaires sur les produits fortement demandés en mars dernier, par exemple sur les pâtes."

Il y aura absolument tout ce qu’il faut et lorsqu’il peut y avoir un produit qui manque pendant une ou deux heures, c’est simplement le temps qu'il revienne du stock. Mais il n’y a aucune difficulté à prévoir. Il faut rassurer l’ensemble des consommateurs.

Jacques Creyssel, Fédération du commerce

à franceinfo

Les industriels sont aussi mobilisés sur les produits les plus demandés lors du confinement. "On est en veillée d’armes depuis deux à trois semaines, indique Richard Girardot, président de l'Association nationale des industries alimentaires. On tourne en trois-huit sur les produits sensibles : pâtes, riz, farine, tous les produits qui ont été concernés [lors du confinement]. On est entre 15 à 30% de plus depuis trois semaines."

Une extension des horaires d'ouverture ?

La grande distribution souhaite également des dérogations du gouvernement pour faire circuler les camions et pour l'ouverture des magasins notamment l'extension des ouvertures le dimanche. "Il y a toujours des risques que des gens viennent en même temps dans les magasins surtout si les horaires sont réduits, affirme Jacques Creyssel, délégué général de la fédération du commerce et de la distribution. On espère avoir notamment la possibilité de pouvoir ouvrir les magasins le dimanche lorsqu’il ne le sont pas aujourd’hui. Nous sommes d’ores et déjà en relation avec les pouvoirs publics pour pouvoir prendre les décisions nécessaires dès que les décisions seront officiellement annoncées."

La grande distribution en ordre de bataille pour un éventuel reconfinement : écoutez le reportage de Grégoire Lecalot
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.