Nice : la police contrôle le respect du confinement à l’aide de la vidéosurveillance

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Nice : la police contrôle le respect du confinement à l’aide de la vidéosurveillance
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Benzaguen, V. Llado, P. Feretti - France 2
France Télévisions

À Nice (Alpes-Maritimes), soumise à un confinement depuis samedi 27 février, pour le week-end, les forces de l’ordre utilisent les caméras de vidéosurveillance pour vérifier que les règles sont bien respectées. Comment sont-elles utilisées ?

À Nice, dans les Alpes-Maritimes, les caméras vidéo surveillent la ville sept jours sur sept, 24 heures sur 24. Pendant le premier week-end de confinement, les 27 et 28 février, 90 agents se relaient pour constater les infractions. "L’objectif, c’est d’éviter les regroupements de personnes, les rassemblements où on constaterait un non-respect du port du masque, c’est de surveiller les lieux emblématiques de la ville, pour éviter toute forme d’agglutination", explique Richard Gianotti, directeur de la police municipale de Nice.

Des contrôles pédestres, équestres et routiers

Dans le viseur des policiers, le marché de la Libération, un lieu très fréquenté surtout le dimanche matin. Le centre vidéo est en contact direct avec les équipes sur le terrain. Pendant le week-end, la ville a mobilisé 40 de ses policiers pour des contrôles pédestres, équestres et routiers. 25 000 verbalisations pour non-respect des règles sanitaires ont été recensées en un an. Selon la police municipale, le confinement du week-end a plutôt bien été respecté, 350 procès-verbaux ont été dressés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.