Montagne : un confinement au cœur de la nature

En attendant l’ouverture des stations de ski, quelques chanceux profitent d’être un peu seuls pour explorer la nature magnifique des Alpes.

France 2

Confiné, oui, mais au grand air. Pendant le confinement, le parapente est interdit, sauf pour les professionnels de la montagne. Un panorama exceptionnel et des sensations inédites sont donc au rendez-vous aux Houches (Haute-Savoie). "C’est important pour nous de garder la forme, de maintenir notre entraînement et notre endurance pour qu’à la sortie de ce confinement, on puisse reprendre nos activités", explique Liv Sansoz, double championne du monde d’escalade en excursion à Chamonix (Haute-Savoie), en direction du sommet du Prarion, à 1 500 mètres.

"On se sent privilégiés"

Sur le chemin, pas de promeneurs ou de randonneurs : tous sont confinés. "On se sent privilégiés et je pense que l’ensemble de la population mériterait d’avoir un accès à la nature qui soit plus large qu’une heure par jour, que les enfants puissent être dehors, plus longtemps, que les clubs puissent tourner…", explique la sportive de haut niveau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme fait du parapente au dessus de Menton (Alpes-Maritimes), le 4 avril 2016. (Photo d\'illustration)
Un homme fait du parapente au dessus de Menton (Alpes-Maritimes), le 4 avril 2016. (Photo d'illustration) (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)