Lycée : des cours à distance une semaine sur deux

Des enseignants et des parents d'élèves ont exprimé leurs craintes face à des classes parfois bondées, au début du mois de novembre. De nombreux établissements ont misé sur des cours à distance une semaine sur deux. 

France 2

Depuis une semaine, Marc Bruand, professeur d'histoire-géographie au lycée Marie de Champagne de Troyes (Aube), anime des cours à distance. "Je pense que tout le monde était content lorsqu'on est revenus en septembre parce qu'on était ensemble et que c'est compliqué même pour les élèves de maintenir la motivation lorsqu'ils sont loin", confie-t-il dans l'édition du 20 Heures du lundi 9 novembre.

Éviter l'isolement

Tous les élèves ne bénéficient pas de l'alternance de cours à la maison et au lycée : il y a des exceptions, comme Flavie Colin, en Terminale. Pour elle, pas d'enseignement à distance. "J'ai essayé une ou deux fois d'assister à un cours en visuel, mais ça a pas fonctionné, ça buggait, on m'entendait par forcément", déplore-t-elle. Depuis la mise en place du dispositif, elle est donc accueillie à l'internat. Quant aux élèves de 2nde, après avoir suivi les cours à la maison, ils entament désormais une semaine de classe au lycée. L'enjeu de ce dispositif est d'éviter l'isolement, voire le décrochage de certains élèves.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une classe de lycée à Rennes.
Une classe de lycée à Rennes. (DAMIEN MEYER / AFP)