"J’ai envie d’y croire mais je suis assez résignée" : les Français ne croient pas beaucoup à un retour à la normale à la mi-avril

Le Premier ministre Jean Castex prendra la parole jeudi 4 mars à 18h, en conférence de presse, pour annoncer d'éventuelles nouvelles mesures sanitaires et dresser des perspectives d'allégement de ces règles. 

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean Castex lors de la conférence de presse du 26 février 2021. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Après les "4 à 6 semaines" à tenir évoquées par Emmanuel Macron lundi, Gabriel Attal a espéré mercredi un "retour à une vie plus normale (...) peut-être dès la mi-avril", grâce à l'effet de la vaccination pour alléger la pression hospitalière. Mais beaucoup de Français ont du mal à y croire. 

>> Covid-19 : les deux tiers des Français favorables aux confinements locaux le week-end, mais doutent de leur efficacité, selon notre sondage

"J’ai envie d’y croire mais je suis assez résignée sur le fait que ça ne va pas arriver tout de suite malgré ce que dit le gouvernement", indique Mathilde, 20 ans. Pas d'enthousiasme non plus pour Geneviève qui se méfie des dates butoirs. "Je ne vois pas comment on peut donner des dates, les scientifiques n’ont pas l’air tous d’accord là-dessus", explique-t-elle.

Sentiment de "cacophonie"

"Ce n’est pas pour demain tout ça, abonde Patrick, en colère. Ils veulent rassurer les gens parce qu’ils vont sûrement prendre des mesures. C’est ça qui me gonfle, c’est de nous bassiner avec tout et n’importe quoi", s'emporte ce retraité. 

Entre perspectives d'allègement ou de durcissement des mesures sanitaires, certains ont comme un sentiment de brouhaha. "On s’en fiche maintenant, on n’écoute même plus", assure Inès. C'est même "la cacophonie" pour Stéphane, gérant d'une brasserie parisienne. Lui ne croit pas à une ouverture des terrasses au printemps et s'est même habitué à vivre au jour le jour. "Ça fait presque un an qu’on est sans perspective, on n’est plus à un ou deux mois près".

Les Français ne croient pas beaucoup à un retour à la normale à la mi-avril - le reporage de Mathilde Vinceneux
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.