Info franceinfo "Cars Macron" : l'activité des Blablabus ne reprendra pas avant le printemps prochain, annonce la direction

Les Blablabus ne roulaient plus depuis l'annonce du nouveau confinement. Ils ne reviendront pas pour les vacances de Noël 2020, a annoncé l'entreprise Blablacar qui se concentre sur le covoiturage.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un car de la compagnie BlaBlaBus à la gare routière de Rennes, le 2 octobre 2019 (photo d'illustration). (MARC OLLIVIER / MAXPPP)

L'activité des Blablabus, des cars de transport longue distance souvent baptisés "cars Macron", ne reprendra pas avant le printemps prochain, a appris franceinfo auprès de Blablacar mercredi 18 novembre. Il n'y aura donc pas de Blablabus pour les vacances de Noël. Ces "cars Macron" avaient suspendu leur exploitation depuis la fin du mois d'octobre et l'annonce du nouveau confinement. Blabacar entend se concentrer sur la demande de covoiturage, un service qui reste disponible.
 
La société "poursuivra sa stratégie d’expansion en Europe". L’offre de covoiturage "s'ajuste naturellement aux différentes vagues de la crise, défend Blablacar, ce qui permet de proposer une solution alternative fiable et accessible aux passagers". Même si Blablabus ne reprend qu'au printemps, "l'ambition reste plus que jamais l'expansion du réseau Blablabus afin de continuer à renforcer notre offre multimodale", argumente, Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar.

Le covoiturage s’adapte aux besoins des voyageurs. La plateforme de covoiturage restera ouverte pour les déplacements autorisés pendant le confinement, et, selon l’évolution de la situation sanitaire pour tous ceux qui voyageront par la suite.

Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar

Depuis 2019, BlaBlaBus permet aux voyageurs de se rendre dans plus de 400 destinations en Europe et a ainsi rejoint le covoiturage comme pilier de l’offre BlaBlaCar. Les deux modes de transport partagé sont proposés au sein d’une application unique.    

Le covoiturage est "le mieux adapté aux contraintes actuelles"

En réponse à une crise sanitaire qui s'installe dans la durée et aux restrictions qui  l'accompagnent, BlaBlaCar "décide de se concentrer sur le covoiturage, qui est le moyen de transport le mieux adapté aux contraintes actuelles et de programmer la relance de BlaBlaBus au printemps prochain, où il reprendra son développement".                      

Nous avons constaté après le premier confinement que l'activité de covoiturage reprenait très rapidement.

Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar

"Cet été les voyageurs ont plébiscité le covoiturage qui a vu sa demande dépasser celle de l’an dernier. Les membres ont fait preuve de responsabilité et de solidarité en respectant les normes sanitaires pendant toute cette période, et nous les en remercions”, explique Nicolas Brusson. BlaBlaCar, "avec plus de 90 millions de membres dans 22 pays, rassemble la plus large communauté de covoiturage longue distance au monde", se félicite le directeur général de l'entreprise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.