"Il n'y a pas de lumière au bout du tunnel" : à Berlin, des familles épuisées par la crise du Covid-19

En Allemagne, les écoles sont fermées depuis plus d'un mois et le télétravail est devenu la règle. Les familles doivent une nouvelle fois composer entre école à la maison et vie professionnelle. 

Article rédigé par
édité par Cyrille Ardaud - Ludovic Piedtenu
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A Berlin, la sortie au parc est pour bon nombre de familles, le seul moyen de se changer les idées. (CHRISTOPH SOEDER / DPA)

C'est le syndrome "Un jour sans fin". Face à une situation qui semble interminable, en Allemagne des parents sont épuisés. "En ce moment, les enfants sont en permanence à la maison. On alterne entre le travail et s'occuper d'eux." Visiblement épuisée, Jana a amené ses deux filles dans une aire de jeux de l'est de Berlin. "Les jours sont très longs, on a l'impression qu'ils durent plutôt un jour et demi ou deux, et le lendemain ça recommence", explique-t-elle.

En Allemagne, les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 pèsent beaucoup sur les familles. Depuis la mi-décembre les écoles sont fermées et le télétravail est devenu la règle. Les parents ont donc du s'adapter, avec plus ou moins de réussite. "Il n'y a pas vraiment de lumière au bout du tunnel", souffle Jana, "Je n'ai pas le souvenir d'avoir été aussi fatiguée dans ma vie."

Trouver un équilibre entre sa vie familiale et sa vie professionnelle

Dans le quartier de Neukölln, même sentiment pour une famille française. Adeline, Charles-Henri et leurs trois enfants âgés de deux à six ans occupent un grand appartement. Mais la situation commence aussi à peser, explique Adeline : "c'est beaucoup de travail, c'est difficile, c'est douloureux."   

Pour autant, la mère de famille préfère positiver : "Le temps passé avec les enfants est dur mais il est est agréable. Nous sommes heureux d'être en famille." Pour elle, le plus compliqué est de ne plus avoir d'équillibre entre vie personnelle et vie professionnelle : "Depuis décembre il n'y a plus d'école alors on la fait à la maison. Nous en avons encore pour au moins un mois et on a un peu de mal à y croire."

"Avec l'arrivée du vaccin et les précautions à l'école, on croisait les doigts pour ne pas que les établissements referment. Il faut dire qu'on a 2020 dans les pattes. Pour l'instant ça va, je garde le moral, mais à un moment, c'est épuisant."

Adeline, mère de famille française installée à Berlin

En 2020 en Allemagne, toutes les familles avaient obtenu une aide exceptionnelle de 300 euros par enfant. Pour le moment rien n'est prévu pour 2021, malgré l'insistance des associations de défense des familles.

Covid-19 : en Allemagne, des familles épuisées. Reportage de Ludovic Piedtenu
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.