Fêtes de fin d'année : comment nos voisins européens se préparent-ils ?

À l'instar de la France, l'Allemagne, l'Italie et le Royaume-Uni vont-ils adapter leur politique anti-Covid à l'approche des fêtes de fin d'année ? Éléments de réponse.

En Allemagne, l'intervention d'Angela Merkel prévue mercredi 25 novembre sera suivie de très près. La chancelière devrait en effet préciser les conditions dans lesquelles se dérouleront les fêtes de fin d'année. "Les réunions de famille seront autorisées, mais dans la limite de dix personnes", hors enfants de moins de 14 ans, révèle Laurent Desbonnets, correspondant de France Télévisions à Berlin. "Pour le Nouvel An, les pétards seront sans doute interdits, car ils occasionnent des accidents et il ne faudrait surtout pas encombrer les services d'urgence."

Assouplissement prévu au Royaume-Uni

Depuis Rome (Italie), Alban Mikoczy détaille les différences entre les "zones jaunes, où le virus circule assez peu et où beaucoup de choses sont autorisées", et les "zones rouges, comme à Milan ou Naples, où tout est fermé". Aucune mesure d'allègement en vue de Noël n'a été annoncée pour le moment. Au Royaume-Uni, le déconfinement débutera le 2 décembre. "Les règles seront assouplies du 23 au 27 décembre, afin de pouvoir partager le dîner de Noël avec des membres d'autres foyers," précise Matthieu Boisseau depuis Londres.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un père Noël, le 28 novembre 2015 à Berlin (Allemagne).
Un père Noël, le 28 novembre 2015 à Berlin (Allemagne). (GREGOR FISCHER / DPA / AFP)