Établissements scolaires ouverts : "l'inquiétude prédomine" pour Sophie Vénétitay

Malgré le reconfinement prévu à compter du vendredi 30 octobre à minuit, le gouvernement a décidé que les établissements resteraient ouverts afin d'accueillir les élèves. La secrétaire générale adjointe du SNES-FSU, Sophie Vénétitay, espère que le protocole sanitaire sera renforcé.

Pour ne pas priver les élèves de leurs repères scolaires, le gouvernement a décidé de laisser les écoles, collèges et lycées ouverts pendant la durée du reconfinement. "L'intérêt de l'école en présentiel est indéniable, reconnaît Sophie Vénétitay, secrétaire générale adjointe du SNES-FSU. Mais l'inquiétude prédomine, car très peu de choses ont été précisées concernant la sécurité sanitaire. Dans les collèges et lycées, nous avons des classes de 30 à 35 élèves, sans respect des distanciations."

Les écoles, "des lieux de circulation du virus"

Aux yeux de la représentante syndicale, les mesures prises jusqu'alors sont insuffisantes. "Les établissements scolaires sont des lieux de circulation du virus, appuie-t-elle. Et pourtant, le ministre de l'Éducation nationale n'a encore rien proposé pour y remédier. Il nous semble indispensable de renforcer très rapidement le protocole sanitaire."

Le JT
Les autres sujets du JT
Sophie Vénétitay
Sophie Vénétitay (Capture d'écran Franceinfo)