École à la maison : le Cned victime de cyberattaques venues de Russie et de Chine

Le Cned s'était dit victime de cyberattaques la semaine dernière, notamment sur sa plateforme d’enseignement à distance "Ma classe à la maison", lors de la reprise des cours à distance mardi 6 avril. Selon une source proche du dossier, les attaques informatiques viennent de Russie et de Chine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La plateforme "Ma classe à la maison" du Centre national d’enseignement à distance (CNED) a été perturbée la semaine dernière. (ALAIN JOCARD / AFP)

La plateforme d’enseignement à distance "Ma classe à la maison" du Centre national d’enseignement à distance (Cned) a été victime la semaine dernière de plusieurs cyberattaques venues de Russie et de Chine, a appris lundi 12 avril franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information du Journal du dimanche (JDD). Cela ne signifie toutefois pas, en l'état actuel des investigations, que ses auteurs soient de nationalités russe ou chinoise, a précisé à franceinfo la même source.

La plateforme "Ma classe à la maison" du Cned a été perturbée la semaine dernière en raison de ces cyberattaques, alors que 12 millions d’élèves suivaient des cours à distance en raison de la crise sanitaire. Très vite, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer avait annoncé qu'une partie des problèmes de connexion s'expliquait par des attaques des serveurs, venues de l'étranger.

Le même jour, mardi 6 avril, le Cned indiquait son intention de "déposer plainte", "devant ces actes délibérés de malveillance". Le lendemain, le parquet de Paris annonçait l’ouverture d’une enquête, confiée à la sous-direction de lutte contre la cybercriminalité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.