Covid-19 : les réunions de famille autorisées à Noël au Royaume-Uni

Trois foyers différents pourront se rassembler au même endroit et uniquement sur une période de cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre, et les familles auront le droit de se déplacer au sein du Royaume-Uni, a annoncé le gouvernement.

Des promeneurs le long de la Tamise dans un quartier qui abrite normalement un marché de Noël annuel, à Londres, en Angleterre, le 23 novembre 2020.
Des promeneurs le long de la Tamise dans un quartier qui abrite normalement un marché de Noël annuel, à Londres, en Angleterre, le 23 novembre 2020. (DAVID CLIFF / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Noël avec ses proches. Le Royaume-Uni a autorisé les réunions de famille pour quelques jours à Noël, malgré les restrictions imposées pour lutter contre la pandémie de Covid-19, a annoncé mardi 24 novembre le gouvernement. Trois foyers pourront se rassembler pendant cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre, et les familles pourront se déplacer au sein du pays, a indiqué le gouvernement, après une réunion entre les dirigeants des quatre nations constitutives du pays (Ecosse, pays de Galles, Irlande du Nord et Angleterre).

 Priorité aux maisons de retraite en Espagne. L'Espagne vaccinera en premier les personnes âgées en maison de retraite, très touchées par la pandémie, ainsi que le personnel de ces résidences, a annoncé le gouvernement mardi. La campagne de vaccination pourra commencer à partir du mois de janvier, en fonction de l'autorisation de mise sur le marché des vaccins. "Durant la première phase, nous nous concentrerons sur les personnes les plus vulnérables, un groupe d'environ 2,5 millions de personnes", a résumé le ministre de la Santé, Salvador Illa, lors d'une conférence de presse.

 Laurent Berger optimiste sur le télétravail. Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, croit "encore à l'aboutissement des négociations" sur le télétravail, a-t-il déclaré mardi sur France 2. Il en appelle à la "responsabilité" du patronat, en cette période de crise du Covid-19. Les discussions ont été interrompues dans la nuit de lundi à mardi, après plus de huit heures de négociations. Celles-ci achoppent toujours sur les mêmes thèmes. Une ultime séance devait se dérouler mardi dans la matinée. Suivez notre direct. 

 La Russie revient dans la course aux vaccins. Moscou a affirmé que son vaccin Spoutnik V, développé par le centre de recherches Gamaleïa, était efficace à 95%, selon des résultats préliminaires obtenus sur des volontaires 42 jours après l'injection de la première dose, ont indiqué dans un communiqué les autorités, sans mentionner le nombre de cas utilisés pour les calculs. Le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford ont pour leur part annoncé lundi que leur vaccin était efficace à 70% en moyenne, et jusqu'à 90% dans certains cas. Le vaccin développé par l'alliance Pfizer/BioNTech est efficace à 95%, selon des résultats complets de leur essai clinique à grande échelle, annoncés la semaine dernière, contre 94,5% pour celui de la société américaine Moderna

 Emmanuel Macron prend la parole. Son allocution est particulièrement attendue, à l'approche des fêtes de Noël. Le chef de l'Etat réunit un conseil de défense, mardi, pour faire un dernier point sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans le pays, avant d'entériner les décisions qu'il annoncera dans la soirée à la télévision. Emmanuel Macron a promis dimanche de donner "de la cohérence, de la clarté, un cap" pour "savoir ensemble où nous allons et comment y aller"

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h59 : Il faut isoler davantage et de façon mieux organisée les personnes positives au Covid-19 et leurs cas contacts, plaident des associations et des professionnels de santé, qui interpellent le gouvernement. "Tous ensemble, évitons un nouveau confinement!", lance le collectif France Assos Santé, qui fédère 85 associations d'usagers de la santé, dans une tribune publiée en ligne par le journal Le Parisien.

20h01 : Avant de laisser parler Emmanuel Macron, faisons un nouveau point sur l'actualité :

Assouplissements, aménagements... Le chef de l'Etat s'exprime à 20 heures pour évoquer les suitesdu confinement et les mesures pour les semaines à venir. Une allocution à vivre en direct sur franceinfo.


La France franchit la barre des 50 000 décès.

Le projet de loi controversé a été adopté par les députés à 388 voix pour et 104 voix contre, en première lecture. Il doit encore être examiné au Sénat. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu'il saisirait lui-même le Conseil constitutionnel sur l'article 24.

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête pour des "violences par personne dépositaire de l'autorité publique" commises hier soir par un policier sur le journaliste Rémy Buisine, du média en ligne Brut, lors de l'évacuation d'un camp de migrants à Paris.

20h01 : Selon les chiffres donnés par Santé publique France ce soir, la France a enregistré 458 décès supplémentaires dans les hôpitaux ces dernières 24 heures. Ce qui porte à le nombre total de malades décédés (dont 34 399 dans les hôpitaux).

19h52 : L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 50 000 morts en France.

19h34 : Ce n'est pas encore demain que vous pourrez casser la croûte dans votre cantine du bout de la rue. Cela ne fait aucun suspense : Emmanuel Macron n'annoncera pas ce soir la réouverture des bars et des restaurants à partir du 1er décembre. Plusieurs raisons à cela, à commencer par le port du masque qui y est impossible à mettre en place. On vous explique tout cela dans cet article.



(AFP)


19h15 : "Tous les ingrédients sont là pour une troisième vague".

Alors qu'Emmanuel Macron devrait annoncer dans une heure un assouplissement des mesures de restriction liées à la crise sanitaire, l'épidémiologiste montpelliérain Mircea Sofonea alerte sur le risque de rebond de l'épidémie en cas de relâchement. Interview à retrouver chez nos collègues de France 3.

18h27 : Si vous faites des travaux de recherches, sachez que la Bibliothèque nationale de France (BnF), située dans le 13e arrondissement de Paris, a rouvert ses salles de lecture aux chercheurs. Sans attendre la fin du confinement, donc.

18h26 : Jamais le secteur aérien n'avait connu une telle année de turbulences. Le chiffre d'affaires des compagnies aériennes chutera de plus de 60% en 2020 par rapport à 2019, a annoncé l'Association internationale du transport aérien (Iata). A lire ici.

16h10 : Le président s'adresse aux Français ce soir à 20 heures pour la huitième fois depuis le début de l'épidémie. Lors de sa dernière prise de parole, il avait conditionné un allégement du confinement à l'objectif de moins de 5 000 nouvelles contaminations quotidiennes. Y sommes-nous ? Les chiffres de lundi sont bons mais ils reflètent la journée de dimanche, où moins de tests sont effectués. Et l'étau se desserre toujours très lentement dans les hôpitaux. Explications dans cet article.

16h06 : Un conseil de défense s'est tenu ce matin à l'Elysée, avant l'allocution d'Emmanuel Macron ce soir sur la situation sanitaire et le confinement. Le chef de l'Etat en a fait l'instance de décision durant la crise du Covid-19. Que s'y passe-t-il ? Comment et où se déroule ce conseil de défense ? Julie Marie-Leconte vous emmène à l'intérieur du salon Murat, à l'Elysée.

Un conseil de défense sanitaire à l\'Elysée, le 12 novembre 2020.
(THIBAULT CAMUS / AFP)

15h49 :

Je suppose que les parents de Rémi Salomon sont décédés et qu'il n'a pas d'enfants ! Plus sérieusement, je suis une mamie de 70 ans et je trouve qu'on peut très bien fêter Noël ensemble en respectant les gestes barrières et en mangeant à un mètre les uns des autres : je me sens moins en danger avec eux qu'à mon supermarché....

15h45 : Ce qui me choque dans les propos de monsieur Salomon, ce n'est pas leur contenu, c'est sa façon de dire les choses. Parler de papy et mamie, suggérer de couper la bûche en deux et de laisser les anciens manger dans la cuisine, c'est indécent. Il a vraisemblablement raison sur le fond mais quant à la forme, c'est intolérable !! Je précise que j'ai 82 ans et que je considère ces propos comme irrespectueux. Je me demande où ce monsieur a appris à s'exprimer.

15h48 :

Avez-vous demandé l'avis de vos anciens ? Maman a 84 ans, elle est seule, en rémission d'un cancer et préfère prendre le risque de mourir un peu plus tôt que de continuer une vie qui sans ses petits-enfants ne lui apporte rien sinon l'envie d'en finir !!

15h45 : Vous êtes toujours nombreux à réagir aux propos de Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP, qui suggère de faire table à part avec "papy et mamie" à Noël. Plusieurs personnes âgées nous donnent leur point de vue dans les commentaires.

15h42 : Le Parlement a adopté définitivement, par un ultime vote du Sénat, le 4e et dernier projet de budget rectifié pour 2020, avec "plus de 20 milliards" d'euros de dépenses supplémentaires, principalement pour compenser les pertes des entreprises. Après le dernier feu vert de l'Assemblée nationale lundi, la chambre haute, dominée par l'opposition de droite, a adopté le texte par 249 voix pour et 93 contre.

15h33 : Le Parlement adopte définitivement le quatrième budget de crise.

15h46 : Ils ne sonneront pas à votre porte cette année. Pour écouler leurs stocks de calendriers, les pompiers ont trouvé la parade : organiser une vente en ligne via la plateforme internet Helloasso. Les internautes peuvent faire un don du montant de leur choix. En échange, un calendrier sera déposé dans leur boîte aux lettres.

14h47 : Le cinéaste Kambozia Partovi, scénariste du seul film iranien couronné par un Lion d'or à Venise, est mort du coronavirus, a annoncé la Fondation Farabi, chargée de la promotion du cinéma de la République islamique. Réalisateur et scénariste, Kambozia Partovi, 64 ans, était l'un des "cinéastes influents du cinéma iranien pour enfants".



(AVENTURIER PATRICK / SIPA)

14h32 : A quoi pourrait ressembler la campagne de vaccination contre le Covid-19 en France ? Elle pourrait démarrer dès janvier mais plusieurs questions subsistent. Voici des éléments de réponse.

14h01 : Il est 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Gérald Darmanin a annoncé avoir "demandé à l'IGPN (la "police des polices") de remettre ses conclusions sous 48 heures" sur les violences observées hier soir lors de l'évacuation par les forces de l'ordre d'un campement de migrants place de la République, à Paris.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annonce un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique.

Après ces nouvelles dénonciations de violences policières, documentées par des vidéos, plusieurs personnalités de gauche demandent à nouveau le retrait de la proposition de loi sur la "sécurité globale". Son vote à l'Assemblée est prévu en fin d'après-midi.

Emmanuel Macron a réuni un nouveau conseil de défense sanitaire à l'Elysée, avant son allocution ce soir à 20 heures. Voici ce que l'on sait des pistes envisagées pour l'allègement des restrictions.

13h42 : Bonjour Les 20 000 animations habituellement organisées dans toute la France en décembre pour le Téléthon ne pourront avoir lieu cette année. La 34e édition, les 4 et 5 décembre, se limitera à sa retransmission sur les chaînes de France Télévisions et à des défis sur internet. Selon Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM-Téléthon, le coronavirus a ralenti l'activité des laboratoires et va impacter la collecte, "parce que les animations qui devaient avoir lieu sur le terrain n'auront pas lieu, alors qu'elles représentent 40%" des dons, soit 30 millions d'euros.

13h52 : Bonjour FI. Bientôt le #Téléthon. Comment les manifestations vont-elles pouvoir se dérouler avec les mesures Covid ? J'imagine une grosse incidence sur le compteur. Avez-vous des informations sur les possibles répercussions (avancées des recherches cliniques, essais, etc.) ? Bonne continuation.

13h52 : "Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille", a déclaré Ursula von der Leyen, lors d'un point-presse, évoquant aussi un septième contrat à venir, sans plus de précisions.

13h34 : La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, annonce un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique.

13h02 : La célèbre compagnie de cirque Alexis Gruss n'a plus donné aucun spectacle depuis le 28 octobre à cause du confinement. "On a perdu plus de 40% de chiffre d'affaires", s'alarme Firmin Gruss. Les circassiens sont reçus mardi matin au ministère de la Culture. Voici le reportage de Sandrine Etoa-Andegue.

Alexis Gruss, le fondateur de la compagnie de cirque qui porte son nom, ci-contre à Monaco, le 19 janvier 2016. (VALERY HACHE / POOL / AFP POOL)
(VALERY HACHE / AFP)

13h03 : Vous êtes plusieurs à m'interpeller sur un retour du couvre-feu. Vous aurez la réponse à 20 heures avec le chef de l'Etat. Mais sachez que la mesure avait été évoquée par le Conseil scientifique dans son avis du 26 octobre dernier (PDF) et qu'elle séduirait l'exécutif, selon les informations de France Télévisions recueillies auprès du gouvernement.

13h04 :

Couvre-feu ?

13h04 :

Couvre-feu toujours d'actualité ?

13h04 :

On parle d'un couvre-feu, vrai ou pas ?

13h08 : On vous demande de faire des efforts pour *un* Noël. Se passer d'un repas, cela pour protéger sa famille, cela me paraît être raisonnable. Je n'ai pas vu mes parents depuis janvier (ils sont en Angleterre) car je souhaite les protéger, et je sais que les jours meilleurs arriveront. Je préfère donc voir ma belle-famille ici en France à Noël sans repas plutôt que de ne les pas voir du tout ! Les propos de Rémi Salomon sont de bon sens. C'est pénible, on est d'accord, mais on ne peut pas nier que c'est raisonné.

13h07 : A tous les gens qui trouvent infantilisants ou honteux les propos de Rémi Salomon, à tous ceux qui finalement sont prêts à faire prendre des risques à leurs ainés, en raison de leur impatience égoïste, ne venez pas pleurer si jamais vos anciens tombent malades et meurent. J'espère que vous resterez droit dans vos bottes devant le cercueil et que vous pourrez regarder droit dans les yeux le reste de votre famille et que vous assumerez leur mort sans broncher. C'est vrai que c'est tellement mieux de vouloir à tout prix (et quel prix !) passer ces fêtes avec les anciens, au risque que ce soit le dernier, plutôt que de reporter, annuler et en passer peut-être encore des dizaines d'autres par la suite quand on aura enfin vaincu le virus (ou au moins trouver un vaccin et un traitement). Je parle en connaissance de cause... Je fais partie des familles endeuillées par la Covid. Alors ce genre de discours bas de plafond me rend dingue.

12h46 : Vous avez été plusieurs dans les commentaires à vous offusquer des propos de Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP, qui suggère de "couper la bûche en deux" et laisser "papy et mamie" manger "dans la cuisine" à Noël. Mais certains d'entre vous comprennent et suggèrent de ne pas manger du tout avec les grands-parents cette année.

12h33 : Le groupe pétrolier Total a décidé d’arrêter la production de sa raffinerie de Donges (Loire-Atlantique) pour plusieurs mois, en raison de la situation économique liée à l'épidémie de Covid-19. Il s’agit d’un "arrêt conjoncturel", précise la direction. La CGT pétrochimie est sans inquiétude à ce stade sur un redémarrage.

11h56 : Bonjour @Mel. Le 28 octobre, quand il a annoncé le nouveau confinement, Emmanuel Macron avait fixé comme "objectif à terme" de cette mesure le fait de passer "de 40 000 contaminations par jour à 5 000". Il n'avait pas précisé quelles décisions particulières seraient prises une fois ce seuil atteint, mais le confinement était présenté comme le moyen de l'atteindre.

Le président du Conseil scientifique estimait encore vendredi qu'il faudrait attendre "après Noël voire début janvier" pour cela.

11h56 : Pouvez-vous nous rappeler ce que le chiffre de 5 000 cas par jour devait enclencher comme mesures ?

11h41 : La Russie affirme que son vaccin Sputnik V est efficace à 95%, selon de nouveaux résultats préliminaires, 42 jours après l'injection de la première dose. Le 11 novembre, elle évoquait une efficacité de 92%. Les autorités russes n'ont cependant pas détaillé le nombre de volontaires observés, ni le nombre de cas de Covid-19 déclarés parmi eux.

11h42 : Les Restos du coeur lancent aujourd'hui leur campagne d'hiver. Ils s'attendent à recevoir plus d'un million de personnes (contre 875 000 l'an dernier) à cause des conséquences économiques de la crise du Covid-19. Pour l'heure, l'association chiffre la hausse des inscriptions à +10%, avec une explosion de la demande en Seine-Saint-Denis (+45%) et à Paris (30%).

11h29 : Le nombre de contaminations quotidien qui sera annoncé ce soir a donc de grandes chances d'être très supérieur aux 4 452 d'hier. Pour savoir si l'objectif de revenir à 5 000 cas quotidien, fixé par Emmanuel Macron au début du nouveau confinement, est atteint, mieux vaut observer la moyenne de cas chaque jour sur les 7 derniers jours. Elle est visible sur notre tableau de bord et était, hier soir, de 21 918 cas quotidiens, en baisse mais encore loin de l'objectif.

11h20 : Bonjour @Perplexe. Vous avez raison de ne pas vous arrêter au chiffre d'hier, mais pas à cause de la date de l'allocution d'Emmanuel Macron. Chaque semaine, le nombre de contaminations annoncé le lundi soir est nettement plus faible que les autres jours de la semaine. Ce creux tous les 7 jours est flagrant si on observe notre graphique du nombre de nouveaux cas. Et il est assez logique, puisque le chiffre du lundi reflète les résultats des tests pratiqués le week-end, où le rythme ralentit.

11h44 : Bonjour, ça n’étonne que moi que « bizarrement » le nombre de nouveaux cas positifs tombe à moins de 5 000 juste la veille du discours du président alors que c’était justement l’objectif annoncé du confinement : passer sous la barre des 5 000 ? Alors que la veille, ce chiffre était encore supérieur à 15 000... Sacrés timing et coïncidence ces chiffres et cette annonce tout de même...🤷🏻‍♀️

11h45 : Attention : vous êtes, en revanche, plusieurs à faire la confusion entre Remi Salomon, l'auteur de ces propos, médecin néphrologue, invité à s'exprimer en tant que président de la commission médicale d'établissement de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris, et Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, qui n'a aucun lien de parenté avec lui et n'était pas sur franceinfo ce matin.

11h45 : Cher monsieur Salomon, vous serez vieux un jour et là, seul dans votre cuisine, vous comprendrez l’aberration de votre déclaration de novembre 2020 !

11h46 : Cette déclaration est une honte. Depuis quand les médecins conseillers du prince entendent-ils régenter la vie privée des gens. Un pouvoir qui s’immisce dans la vie privée, cela porte un nom. On croit rêver. C'est totalement contre-productif. Le ton est en plus infantilisant. C'est honteux. J'espère que vous publierez mon texte qui pose le problème de fond d'un pouvoir qui dérape.

11h46 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à vous agacer des conseils du médecin Rémi Salomon, invité de franceinfo, qui alerte sur le risque de contamination lors des réunions de famille, et conseille de ne pas dîner à table avec ses grands-parents, même le soir de Noël. Voici, en vidéo, l'intégralité de son interview.

10h52 : En Allemagne, les dirigeants des différentes régions se sont accordés pour demander une limite aux rassemblements familiaux pour Noël, qu'elles voudraient fixer à 10 personnes issues de plusieurs foyers (sans compter toutefois les enfants de moins de 14 ans). La question doit être tranchée demain après des discussions avec le gouvernement fédéral d'Angela Merkel.

11h59 : Nicolas Franck, dans le grand entretien qu'il nous a accordé, conseille donc d'être vigilant face aux conséquences psychologiques du confinement sur soi-même, de nombreux patients ayant développé des troubles anxieux ou des dépressions. "Le fait de penser à des choses négatives, de mal dormir ou de ne plus avoir d'appétit, d'être irritable et de se disputer avec ses proches", peut vous alerter, et justifier de chercher une aide.

10h35 : Tout le monde n'est pas égal face aux conséquences psychologiques de l'enfermement, constate également Nicolas Franck, qui a étudié l'évolution du bien-être mental au cours du premier confinement : "Les personnes isolées, dans des logements plus petits et vivant dans une insécurité financière et sociale, ont été les plus touchées dans leur bien-être mental."

10h33 : "Le confinement est nécessaire pour limiter la circulation du virus, mais cela gêne beaucoup la population. (...) Pour l'essentiel, le stress était causé par ce confinement, pas par le virus – même si ces deux facteurs se rejoignent."

Si Nicolas Franck ne remet pas en cause la nécessité d'avoir confiné la population, les conséquences psychologiques de ce choix sont plus grandes que celles de la crainte du virus, observe-t-il. Il déplore le manque "d'accompagnement de la population d'un point de vue psychologique et psychiatrique".

12h02 : Emmanuel Macron devrait annoncer, ce soir à 20 heures, la levée progressive du confinement instauré il y a plus de trois semaines. Un allègement sans doute attendu avec impatience par un certain nombre de Français qui, outre la crainte du virus et les difficultés économiques, vivent mal cette période.

Notre journaliste Valentine Pasquesoone a interviewé le psychiatre Nicolas Franck, auteur d'une enquête sur l'impact mental du confinement : "Cette crise pourrait devenir une catastrophe psychologique", alerte-t-il.




(PIERRE-ALBERT JOSSERAND / FRANCEINFO)