Covid-19 : 28 581 personnes hospitalisées, dont plus de 5 100 en réanimation, en France

La question a été tranchée, au lendemain des annonces des nouvelles mesures de restriction par Emmanuel Macron. 

Une agent de service hospitalier désinfecte une chambre à l\'hôpital de Perpignan, le 26 janvier 2021.
Une agent de service hospitalier désinfecte une chambre à l'hôpital de Perpignan, le 26 janvier 2021. (IDHIR BAHA / HANS LUCAS)
Ce qu'il faut savoir

La France compte 28 581 personnes hospitalisées pour une infection au Sars-CoV-2, dont 5 109 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France (SPF) jeudi 1er avril. Au total, 480 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 408 il y a une semaine) et on compte 2 035 nouvelles hospitalisations (contre 1 860 il y a une semaine). Par ailleurs, 313 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital, contre 225 il y a une semaine, rapporte SPF. 

 La question assistantes maternelles tranchée vendredi. La décision concernant les assistantes maternelles et la suspension de l'accueil d'enfants pour une durée de trois semaines n'est "pas encore arbitrée", affirme Matignon auprès de la radio franceinfo jeudi 1er avril, contrairement à ce qui avait été communiqué quelques heures plus tôt. La décision devrait être prise vendredi.

 Les parlementaires approuves les nouvelles mesures de restriction. Le Sénat a approuvé, jeudi 1er avril, les nouvelles mesures annoncées la veille par Emmanuel Macron face à l'épidémie de Covid-19. La chambre haute du Parlement a voté à 39 voix pour et 2 voix contre (sur 348 élus). La grande majorité de l'hémicycle, droite et gauche confondues, n'a pas pris part au vote, dénonçant "un simulacre de démocratie". Le vote a pris place à l'issue d'un discours du Premier ministre et d'un débat. Plus tôt dans la journée, Jean Castex s'était présenté devant l'Assemblée nationale, qui avait approuvé les restrictions à 348 voix contre 9. Comme au Sénat, l'opposition avait là aussi majoritairement boycotté le vote. 

Jean Castex favorable au maintien des élections régionales et départementales. "C'est clairement le scénario de leur maintien que nous privilégions à ce stade," a dit le Premier ministre devant le Sénat, jeudi 1er avril. Le chef du gouvernement a précisé qu'il suivrait "les recommandations du Conseil scientifique" pour l'organisation des scrutins prévus les 13 et 20 juin

 La consommation d'alcool va être interdite sur la voie publique. C'est devant les députés jeudi 1er avril, que Jean Castex a fait cette annonce. "Sur arrêté préfectoral, et en lien avec les maires, l'accès à certains sites propices à des rassemblements en extérieur, comme les quais, berges, places, pourra être interdit en fonction des circonstances locales", a ajouté le chef du gouvernement. 

 La circulation des trains inchangée ce week-end. "Tous les Inoui, Ouigo, Intercités, trains régionaux et internationaux prévus circuleront normalement jusqu'au 5 avril inclus", a fait savoir la SNCF. Le site de réservation Oui.sncf était difficilement accessible mercredi soir "en raison d'une très forte sollicitation"Emmanuel Macron avait déclaré que les Français "qui souhaitent changer de région pour aller s'isoler pourront le faire durant ce week-end de Pâques".

Le pic de contaminations bientôt atteint. Invité jeudi de la matinale de France Inter, le ministre de la Santé a estimé que le "pic épidémique" devrait être atteint "d'ici sept à dix jours si tout va bien". Olivier Véran a par ailleurs fait savoir que "1 200 lits en réanimation" pouvaient encore être créé. "Nous allons tenir ensemble à l'hôpital", a-t-il martelé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h41 : Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d'EELV et Laurent Saint-Martin, député LREM du Val-de-Marne, étaient sur le plateau de "Votre Instant Politique", sur franceinfo ce soir. Ils ont notamment débattu du refus de l'opposition de voter à l'Assemblée pour appuyer les décisions présidentielles sur la crise sanitaire. "Un mandat ça se respecte, quand on est élu parlementaire, on vote", a déclaré Laurent Saint-Martin.




23h30 : Bonsoir @Annaz, votre interrogation à propos du rétropédalage de Matignon sur la question de l'accueil des enfants par les assistantes maternelle est légitime. Malheureusement, je ne dispose pas actuellement d'informations complémentaires qui me permettrait d'avancer une réponse. Dès que nous en saurons plus, vous serez informés évidemment.

23h30 : Comment s'explique ce possible revirement ?

23h13 : Matignon avait déclaré peu avant 20 heures ce soir que les enfants ne pourraient être gardés par les assistantes maternelles afin d'être "en cohérence avec les crèches" qui seront fermées durant trois semaines. Si cette option était toujours bien envisagée ce soir, elle n'est cependant pas encore tout à fait actée, précise Matignon.

23h23 : Contrairement à ce que nous annoncions plus tôt dans la soirée, en nous basant sur une communication de Matignon, à savoir l'arrêt de l'accueil des enfants par les assistantes maternelles pendant trois semaines, cette question n'est finalement pas tranchée. Matignon a fait une nouvelle communication auprès de la radio franceinfo assurant que cette suspension de l'accueil n'est "pas encore arbitrée". La décision devrait être prise demain.

23h23 : La question de l'accueil des enfants par les assistantes maternelles n'est finalement "pas encore arbitrée", annonce Matignon ce soir.

23h03 : "Bien sûr sur l'ensemble des sujets de la crise sanitaire, on ne peut jamais être catégorique à 100%. Nous ne pouvons pas prévoir tous les cas de figure, tout peut toujours arriver. Mais nous sommes assez confiants dans le fait que nous allons tenir ce calendrier là."


Sur LCI, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a assuré que la date de reprise des cours du 26 avril était une "date ferme".

22h57 : Entre octobre 2020 et janvier 2021, le nombre de recherches sur Doctolib en lien avec santé mentale a doublé, d'après les chiffres communiqués aujourd'hui à France Bleu par la plateforme de prise de rendez-vous en ligne. Le nombre de recherches est passé de 120 000 à 255 000 pour les psychologues, et de 105 000 à 223 000 pour les psychiatres.

22h42 : La famille d'une femme de 38 ans morte à Toulouse des suites d'une thrombose, 14 jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19, va porter plainte contre X pour "homicide involontaire" demain, indique France Bleu Occitanie ce soir.

22h36 : A ce sujet, Jean-Luc Mélenchon a assuré aujourd'hui sur RTL que le vaccin russe anti-Covid 19 Spoutnik-V n'était toujours pas utilisé pour des "raisons politiques" et pour "favoriser le business" des grandes multinationales pharmaceutiques. "Le président de la République sait depuis novembre dernier - il l'a dit - qu'une mission francaise a été (en Russie) et a dit que ce vaccin fonctionnait. Cinquante-sept pays l'utilisent et se tirent d'affaire et nous, Français, nous attendons le label de la commission" européenne, a-t-il dénoncé.

22h31 : Certains pays européens envisagent d’acheter des doses du vaccin russe, Spoutnik V. L’Autriche en a commandé un million et l’Allemagne n’exclut pas d'y faire appel. La France est plus réticente. "Le secrétaire d’État aux affaires européennes Clément Beaune a accusé Vladimir Poutine de faire de Spoutnik un outil de propagande pour diviser les Européens", déclare la journaliste de France Télévisions Emmanuelle Lagarde dans le reportage du 20 heures de France 2.




22h18 : Une demande d'accorder une autorisation temporaire d'utiliser l'ivermectine, un médicament anti-parasitaire, pour traiter ou prévenir le Covid-19, a été rejetée par l'Agence française du médicament ANSM. L'analyse des données publiées, "du fait de leurs limites méthodologiques, ne permet pas d'étayer un bénéfice clinique de l'ivermectine quel que soit son contexte d'utilisation, en traitement curatif ou en prévention de la maladie Covid-19", argumente l'ANSM.

21h46 : Nous avons un bilan provisoire des affrontements entre jeunes et police dans le parc de Bruxelles : 1500 à 2000 participants, 3 blessés coté police, dont 1 à la tête qui a du être hospitalisé et 8 blessés coté manifestants. La majorité des participants a quitté le bois. Il reste 2 petits groupes qui jouent au chat et a la souris avec la police, selon la police de Bruxelles, rapporte le correspondant de France Télévisions.

23h34 : On vous parlait un peu plus tôt dans ce direct, comme l'an dernier, la chaîne France 4 se mobilise à partir de mardi pour "soutenir l'effort de continuité pédagogique" pendant la fermeture des écoles et les vacances unifiées, a annoncé France Télévisions aujourd'hui. La chaîne jeunesse du groupe public proposera des cours tous les jours du mardi 6 au vendredi 9 avril, puis toute la semaine du 26 avril, "à l'exception du mercredi chômé", selon un communiqué de France Télé.

20h54 : "Une nouvelle fois on fait appel à la police, on invente des règles farfelues (...) L'histoire des 10 kilomètres, ça veut dire qu'à 9,8 km on ne transporte pas le Covid-19 ? Et les policiers, ils font comment pour mesurer dix kilomètres ?"


Emmanuel Macron a annoncé hier que les règles jusque-là en vigueur dans les 19 départements en vigilance renforcée étaient étendues à tout le territoire. "On va faire, comme à l'accoutumée du mieux que nous pouvons, avec les moyens que nous avons", affirme sur franceinfo Rudy Manna.

20h50 : Bonsoir @Michel et, je comprends votre impatience, mais je ne peux vous en dire plus pour le moment. Matignon a précisé dans son annonce que certaines assistantes maternelles continueront à accueillir "les publics prioritaires", dont la liste est en cours d'arbitrage. Dès que cette liste aura été annoncée, vous nous informerons évidemment.

20h44 : Comment faire quand les 2 parents sont infirmiers ? A qui s’adresser ? Merci pour votre aide.

20h44 : Et les infirmières qui ont une assistante maternelle !!!??? On fait comment ?

20h44 : A Bruxelles, la police a fait usage de canons à eau pour disperser un vaste rassemblement dans un parc qui avait été interdit par les autorités en raison de la pandémie. Hier, le parquet de Bruxelles avait prévenu que l'appel lancé sur les réseaux sociaux à rallier le 1er avril le parc du Bois de la Cambre pour une fête était illégal en raison des restrictions anti-Covid-19.








(FRANÇOIS WALSCHAERTS / AFP)

20h31 : Bonsoir @Mati et @Théo, vous n'êtes pas les seuls à vous poser la question. Lors de son annonce, Matignon a assuré que les gardes à domicile ne sont "pas concernées" par ces restrictions.

20h31 : Est ce que l'interdiction d'exercer des assistantes maternelles s'étend également à la garde d'enfant a domicile ? Un grand merci pour votre travail formidable en ces temps compliqués.

20h31 : Bonsoir. Qu'en est il des gardes d'enfant à domicile ( auxiliaire parentale )?

20h26 : Pour justifier sa décision sur les assistantes maternelles, Matignon se base sur une étude de l'Institut Pasteur qui "montre qu'il y a plus de contaminations chez les assistantes maternelles que dans les écoles". Matignon évoque une demande des assistantes maternelles. La question du "régime d'indemnisation" des employées concernées n'est "pas encore tout à fait tranchée", celui-ci n'étant "pas forcément celui de l'activité partielle", a-t-on précisé.

20h22 : "Autant, il y a un an, il y avait une peur, autant aujourd'hui, on sent vraiment un besoin, plus qu'une envie, de partir."


La "brutalité des annonces" d'Emmanuel Macron, "sans nous consulter" donne aux voyagistes "beaucoup de travail qui ne rapporte pas d'argent", a indiqué aujourd'hui Valérie Boned, secrétaire générale des Entreprises du voyage, sur franceinfo.

20h03 : Il est l'heure de faire le point sur l'actualité.

Les assistantes maternelles n'accueilleront plus d'enfants pendant trois semaines, annonce Matignon. Suivez notre direct.


Le chanteur suisse Patrick Juvet, devenu célèbre dans les années 1970 pour son tube disco Où sont les femmes ?, est mort à l'âge de 70 ans.


Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, contaminée par le virus, est sortie de l'hôpital aujourd'hui.


Les nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie ont été votées par les parlementaires, malgré un boycott massif au Sénat. Seuls 45 sénateurs ont pris part au vote sur 348.


19h57 : Cette annonce répond à de nombreuses questions posées aujourd'hui dans ce direct, à l'instar de @Luciole, @Mikel ou encore @Nana94. On sait donc désormais que les assistantes maternelles ne pourront plus recevoir d'enfants pendant trois semaines à partir du 6 avril.

19h57 : Bonsoir, qu'en est il pour les assistantes maternelles ?

19h57 : Bonsoir, avez vous des nouvelles concernant les assistantes maternelles ? Elles n’ont jamais arrêté de travailler et cette fois ci cela n’a pas l’air si clair ... Merci !

19h57 : Les assistantes maternelles doivent-elles continuer leurs activités ?

19h54 : Cette annonce est faite "en cohérence avec les crèches", affirme Matignon. Certaines assistantes maternelles continueront cependant à accueillir "les publics prioritaires", dont la liste est en cours d'arbitrage. 280 000 assistantes maternelles accueillent en France entre un et quatre enfants.

19h53 : es assistantes maternelles n'accueilleront plus d'enfants pendant trois semaines, annonce Matignon.

20h05 : Bonsoir @Marc, la France compte aujourd'hui 50 659 nouveaux cas de Covid-19, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Il y a une semaine, le jeudi 25 mars, 45 641 nouveaux cas de Covid-19 avaient été recensés.Le pays recense également 28 581 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 5 109 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France. 480 malades sont entrés en réanimation ces dernières 24 heures (ils étaient 408 il y a une semaine) et on compte 2 035 nouvelles hospitalisations (contre 1 860 il y a une semaine). 313 personnes sont mortes en 24 heures à l'hôpital.

19h37 : Bonsoir, auriez-vous le chiffre des nouvelles contaminations svp? Merci d'avance

19h33 : Les nouvelles restrictions pour lutter contre l'épidémie ont été votées par les parlementaires, malgré un boycott massif au Sénat. Seuls 45 sénateurs ont pris part au vote sur 348. Les débats y ont d'ailleurs été houleux. "Vous prenez les chambres parlementaires pour un paillasson", a notamment déclaré le chef de file des sénateurs PS Patrick Kanner. "La Macronie est une pyramide qui repose sur sa pointe", a-t-il ajouté.

19h27 : Ce report au mois d'octobre a des conséquences : météo, état de forme des coureurs et fin de saison chargée. Nos confrères de francetv sport vous expliquent tout.

19h24 : Le report de la course Paris-Roubaix au mois d'octobre est un coup dur, mais "on ne va pas se lamenter, on va se projeter vers le mois d'octobre", a réagi sur franceinfo Christian Prudhomme, le directeur des épreuves cyclistes d'ASO. Selon lui, il n'est "pas envisageable qu'il n'y ait pas de Paris-Roubaix, la reine des classiques, pendant deux années consécutives".

19h24 : Bonsoir @une étudiante, à l'Assemblée nationale, Jean Castex a donné quelques précisions. À la différence du premier confinement de mars 2020, les concours de l'enseignement supérieur prévus au cours des quatre prochaines semaines "seront maintenus". Leurs conditions d'organisation seront "adaptées", a précisé le Premier ministre. Les examens ne pouvant se tenir à distance seront en revanche "reportés autant que possible" sur "le mois de mai". Vous trouverez un résumé de cette prise de parole dans cet article.

19h17 : Bonjour, pourriez-vous résumer les annonces faites concernant les étudiants svp, je m'y perd un peu. Notamment, mes examens sont-ils maintenu en présentiel ? Merci !

18h59 : "En faisant un confinement global comme ça, à nouveau, nous, on est au fond du trou."


L'annonce du confinement national et d'un regroupement des vacances pour toutes les zones oblige les hôteliers à faire une croix sur le mois d'avril. Certains veulent croire à la promesse d'Emmanuel Macron d'un retour à une vie plus normale d'ici mi-mai.

18h37 : Bonsoir @Liliana, nous avons eu confirmation que les émissions Lumni, très appréciées durant le premier confinement, vont bien reprendre. Le programme sera dévoilé dans les prochains jours.

18h37 : Bonjour, savez-vous si France 4 diffusera la semaine prochaine, comme lors du premier confinement, les émissions Lumni qui étaient super pour les jeunes enfants devant faire l’école à la maison. Je n’ai pas vu d’info actualisée sur la grille des programmes. Merci.

18h32 : Emmanuel Macron s'est exprimé sept fois devant les Français depuis un an et le début de la crise. Brut a compilé les éléments de langage du président de la République.

18h47 : Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture, est sortie de l'hôpital aujourd'hui, annonce son entourage à l'AFP. "Elle entame une période de convalescence", précise-t-on.

18h34 : Le 25 mars dernier, Alain Houpert, sénateur du groupe Les Républicains écrivait sur Twitter : "L’OMS confirme que le test Covid-19 PCR est invalide, les estimations des 'cas positifs' sont sans fondement. Le confinement n’a aucune base scientifique". Mais le sénateur s'est basé sur les affirmations du site "Réseau International", qui multiplie les intox grossières, rapporte franceinfo.

18h16 : Près de 100 000 médecins, pharmaciens et infirmiers libéraux ont commandé cette semaine plus d'un million de doses du vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, a annoncé aujourd'hui le ministère de la Santé. Ces commandes seront définitivement confirmées demain, puis livrées entre le 7 et le 8 avril dans les pharmacies, où les médecins et infirmiers pourront ensuite les récupérer.

18h02 : Il est 18 heures. Voici les principaux titres de l'actualité :


• Après l'Assemblée nationale, le Sénat a approuvé à son tour les nouvelles restrictions face à l'épidémie de Covid-19. Mais le vote a été très largement boycotté par les sénateurs, car ils dénoncent le manque de consultation des parlementaires.

• Le gouvernement privilégie "à ce stade" le maintien en juin des élections régionales et départementales si les conditions sanitaires peuvent être respectées, a affirmé Jean Castex au Sénat.

• Le nombre de sans-abri à Paris est environ de 2 785 personnes, soit 23% de moins par rapport à 2020, selon un recensement qui s'est déroulé fin mars.

• Le géant agroalimentaire Danone envisage de supprimer 1 850 postes dans le monde, dont 458 en France, dans le cadre d'un projet de réorganisation.


• La course Paris-Roubaix, la "reine des classiques", a été reportée du 11 avril au 3 octobre en raison de la situation sanitaire, a annoncé l'Union cycliste internationale (UCI).

17h57 : Bonjour , j'ai trouvé la réponse sur l'application AntiCovid. Si vous ne disposez pas d'un justificatif de domicile, il vous faudra tout simplement remplir une attestation de sortie avec l'adresse de votre lieu de confinement.

17h57 : Bonjour Camille, si je pars me confiner avec mes enfants dans la résidence secondaire (inoccupée, mais avec jardin !) de mes grand-parents dans une autre région, comment pourrais-je ensuite justifier de cette adresse lors des petits déplacements (courses alimentaires) puisque la maison n'est pas à moi ? Faut-il forcément des documents ? Merci pour votre travail et votre réponse !