DIRECT. Covid-19 : le Conseil d'Etat suspend l'interdiction de sortie des résidents d'Ehpad, jugée "disproportionnée"

Le ministère des Solidarités et de la Santé avait recommandé d'interdire totalement les sorties aux résidents d'établissements pour personnes âgées.

Des résidents d\'Ehpad sont vaccinés contre le Covid-19 à Gravelines (Nord), le 15 janvier 2021.
Des résidents d'Ehpad sont vaccinés contre le Covid-19 à Gravelines (Nord), le 15 janvier 2021. (SYLVAIN LEFEVRE / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Cette interdiction totale est disproportionnée." Le Conseil d'Etat a vivement critiqué, mercredi 3 mars, la recommandation du ministère des Solidarités et de la Santé d'interdire totalement les sorties aux résidents d'établissements pour personnes âgées, une mesure prise dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. Saisi par les enfants d'une résidente, le juge des référés de l'instance a suspendu cette interdiction, estimant que "la majorité des résidents ont été vaccinés" et que des mesures peuvent désormais être prises par "les directeurs d'établissement au cas par cas", selon un communiqué de la haute juridiction administrative. Suivez notre direct.

"Un retour à une vie plus normale"Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a donné un horizon vers une levée de certaines restrictions sanitaires, lors de son point-presse à la suite du Conseil des ministres. L'exécutif espère "un retour à une vie plus normale (...) peut-être dès la mi-avril", même si, entre-temps, auront lieu "des semaines de gros temps", a déclaré le porte-parole du gouvernement, en précisant que le Premier ministre, Jean Castex, tiendra jeudi une conférence de presse. Il sera accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran.

La réouverture de lieux publics en discussion. Emmanuel Macron a réuni en fin d'après-midi Jean Castex et les ministres concernés pour étudier les différents scénarios de réouverture des lieux publics, et notamment l'introduction d'un "pass sanitaire" évoqué la semaine dernière par le chef de l'Etat, annonce l'Elysée.

 Un couvre-feu instauré en Guadeloupe. Le territoire ultramarin va introduire un couvre-feu à compter de dimanche face à la progression du variant britannique du coronavirus et la détection d'un autre variant, a annoncé mardi son préfet, Alexandre Rochatte. Un couvre-feu entrera en vigueur à compter de dimanche, de 22 heures à 6 heures, "selon des modalités qui seront précisées d'ici à la fin de la semaine", a-t-il indiqué au cours d'une conférence de presse. Entre le 22 et le 28 février, 308 cas positifs de résidents y ont été relevés, contre 166 la semaine précédente.

 Les Etats-Unis veulent vacciner tous les adultes d'ici "fin mai". C'est une promesse de Joe Biden. Selon le président, les Etats-Unis auront suffisamment de vaccins anti-Covid-19 pour tous les adultes du pays dès "fin mai", a-t-il déclaré, alors qu'un troisième vaccin vient d'être autorisé. Il y a trois semaines, une échéance à fin juillet avait été annoncée. 

Première évacuation de patients réunionnais vers l'Hexagone. La première évacuation sanitaire de quatre malades du Covid-19 hospitalisés à La Réunion vers l'Hexagone aura lieu cette semaine en raison de la saturation des hôpitaux de l'île."Le ministère de la Santé veut pouvoir organiser pour la première fois d'ici la fin de cette semaine une opération d'évacuation sanitaire sans précédent de La Réunion vers la métropole", a indiqué Martine Ladoucette, directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) lors d'une conférence de presse à Saint-Denis de La Réunion. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h27 : "Il y a une tension transférée de Dunkerque vers les autres établissements de la métropole du Nord et du Pas-de-Calais. C'est tout le littoral qui est aujourd'hui en difficulté."

Interrogé par franceinfo, le chef du pôle Urgences et du Samu au CHRU de Lille soutient l'idée d'un confinement partiel dans le Pas-de-Calais, mais il dit avoir "un peu de mal à comprendre" que Paris et les sept départements franciliens ne soient pas soumis aux mêmes restrictions, étant donné leur taux d'incidence également élevé en région parisienne.

23h18 : Le Brésil a annoncé ce soir un nouveau record de décès du Covid-19 en 24 heures, avec 1 910 morts. Un bilan qui confirme la nette détérioration de la situation sanitaire dans le pays frappé par une violente deuxième vague de pandémie. Le système de santé y est au bord de l'implosion, alors que l'occupation des lits en soins intensifs est supérieure à 80% dans 19 des 27 Etats du pays, selon les dernières données disponibles.

22h34 : Conséquence de la crise sanitaire : de nombreux bureaux se retrouvent vacants. Certaines entreprises n'hésitent d'ailleurs plus à quitter leurs locaux pour privilégier le télétravail, ouvrant la voie à des transformations d'immeubles en logements. Reportage de nos amis de France 2.

22h22 : Nous vous l'indiquions en début de soirée : il n'y aura pas de confinement le week-end à Paris et dans les sept autres départements de la petite et de la grande couronne en Ile-de-France. En revanche, le Premier ministre va annoncer la mesure pour l'ensemble du Pas-de-Calais, où l'épidémie flambe. De quoi faire bondir le maire LR du Touquet (Pas-de-Calais) Daniel Fasquelle, qui dénonce au micro de franceinfo un "deux poids, deux mesures" de la part de l'exécutif.

22h05 : Brigitte Bourguignon réunira vendredi "un groupe de réflexion éthique", composé de représentants des familles de résidents, de professionnels, d'éthiciens et de juristes, pour "proposer de nouvelles recommandations dans les Ehpad", a-t-elle ajouté, soulignant que le contexte sanitaire était "très préoccupant".

22h04 : Le gouvernement réagit à la décision du Conseil d'Etat, qui a suspendu ce soir l'interdiction des sorties aux résidents d'établissements pour personnes âgées. La ministre chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, dit "prendre acte" de cette décision, qui "encourage l'Etat à toujours mieux proportionner les réponses".

21h45 : Bonsoir . C'est en tout cas ce qu'affirme l'AFP. L'agence de presse, qui cite une source gouvernementale, assure que l'exécutif a décidé de confiner le week-end le seul département du Pas-de-Calais. Ni l'Ile-de-France, ni aucun autre des 20 départements placés sous surveillance renforcée ne serait concerné par cette mesure. L'AFP avance toutefois que des restrictions supplémentaires vont être appliquées dans ces départements, "au cas par cas et en concertation avec les élus locaux". Je ne suis pour l'heure pas en mesure de pouvoir vous confirmer ces informations. Nous en saurons dans tous les cas davantage demain, lors de la conférence de presse de Jean Castex prévue à 18 heures.

21h45 : bonsoir est ce vrai que seul le pas de calais sera concerné par le confinement le week end ?

21h49 : Vous vous souvenez ? Il y a un an, lors de la mise en place du premier confinement, il était régulièrement répété que la baisse de l'activité humaine permettait à la nature de "reprendre ses droits". Qu'en est-il vraiment ? Interrogé par franceinfo, le président du Muséum national d’histoire naturelle Bruno David dresse un constat plus nuancé, et rappelle que près d’une espèce animale sur cinq est en danger dans notre pays.




(LEEMAGE VIA AFP)

20h45 : "Confiner le week-end, c'est se donner une bouffée de respiration pour le mois d’avril", se réjouit en tout cas sur franceinfo Frédéric Leturque, maire centriste d’Arras et président de l’association des maires du Pas-de-Calais.

22h12 : Des précisions nous parviennent concernant le confinement qui sera mis en place lors des prochains week-ends dans le Pas-de-Calais. Selon une source gouvernementale, cette restriction, pour être efficace, doit durer quatre semaines. Mais la durée exacte de la mesure n'est pas encore définitivement actée.

22h08 : Voici le point sur l'actualité :

• Il n'y aura pas de confinement le week-end à Paris et dans les sept autres départements de la petite et de la grande couronne en Ile-de-France, a appris franceinfo de source gouvernementale. L'exécutif doit faire des annonces et apporter des précisions concernant les vingt départements placés sous surveillance demain, à 18 heures.

Huit personnes ont été blessées, dont deux grièvement, dans une attaque à l'arme blanche dans le sud de la Suède lors d'une attaque terroriste présumée, a annoncé la police.

L'opposant russe Alexeï Navalny, condamné en février à deux ans et demi de prison et actuellement incarcéré, a assuré de sa cellule qu'il allait "bien" dans un message sur Instagram.

• Le groupe d'extrême droite Génération identitaire a été dissous en Conseil des ministres. "Cette association et certains de ses militants doivent être regardés comme tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion", écrit le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans un communiqué.

22h13 : Bonsoir à tous. Vous êtes très, très, très nombreux à me demander des informations sur les restrictions qui seront ou non annoncées demain soir pour les départements placés sous surveillance. A l'heure actuelle, je n'ai malheureusement pas davantage d'informations que celles déjà publiées par le service politique de franceinfo : le confinement le week-end est écarté en Ile-de-France, mais il va bien être mis en place dans le Pas-de-Calais. Je comprends votre frustration, mais je ne suis hélas pas en mesure de vous apporter plus de détails pour l'heure. Le gouvernement devrait apporter toutes les précisions sur ce sujet demain.

20h09 : bonsoir qu'en est t ils pour le Rhône , mesures très ciblées a lyon ?

20h09 : Bonsoir et merci pour votre précieux travail !Avez vous des infos concernant les Bouches du Rhône et d’éventuelles nouvelles mesures ?

20h09 : Ou on est t-on pour l’Eure et loir ? Confine ou pas

22h05 : Toujours en 24 heures, 326 personnes sont mortes du Covid-19 à l'hôpital. Lundi a été marqué par le chiffre le plus haut comptabilisé depuis sept jours (379).

22h04 : Plus de 3 600 personnes atteintes du Covid-19 étaient soignées en réanimation aujourd'hui, dont 322 accueillis lors des 24 dernières heures, d'après les chiffres de Santé publique France. Le total des personnes malades du Covid-19 hospitalisées atteint lui 25 111, avec 1 622 nouvelles hospitalisations, en très légère baisse par rapport à mardi.

22h04 : Bonsoir @Ania78. D'après les informations de franceinfo, le Premier ministre va annoncer demain en conférence de presse que l'ensemble du Pas-de-Calais, où l'épidémie flambe, sera confiné pendant quatre week-ends consécutifs. Le président du département, qui demandait des mesures très ciblées localement, n'a pas été écouté. Nous vous en disons plus dans notre article.

19h49 : Bonsoir, qu'en est-il pour les Hauts-de-France ? Merci

22h03 : Saisi par les enfants d'une résidente, le juge des référés suspend cette interdiction, estimant que "la majorité des résidents ont été vaccinés" et que des mesures peuvent désormais être prises par "les directeurs d'établissement au cas par cas", selon un communiqué de la haute juridiction administrative.

19h42 : Le Conseil d'Etat juge "disproportionnée" la recommandation du ministère des Solidarités et de la Santé d'interdire totalement les sorties aux résidents d'établissements pour personnes âgées et suspend cette mesure, prise dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de coronavirus.

21h59 : Fermés depuis maintenant quatre mois à cause des contraintes liées au Covid-19, les restaurateurs discutent désormais avec les autorités sur les conditions d'une possible réouverture. Parmi les mesures proposées, l'instauration d'un QR code comme système de traçage. Ensuite, l'application TousAntiCovid serait chargée de prendre le relais pour signaler à tous les convives si un cas positif était détecté. Explications.

21h59 : Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, doivent tenir demain soir une conférence de presse pour détailler de nouvelles mesures destinées à lutter contre l'épidémie de Covid-19 dans les vingt départements placés en surveillance renforcée. Mais contrairement au littoral des Alpes-Maritimes et à la métropole dunkerquoise, le confinement de l'Ile-de-France le week-end semble donc exclu.

19h04 : Il n'y aura pas de confinement le week-end à Paris et dans les sept autres départements de la petite et de la grande couronne en Ile-de-France, a appris franceinfo de source gouvernementale.

19h01 : Je pense que ceux qui sont en faveur des confinements locaux sont ceux qui pensent y échapper. Pourquoi pas un confinement local mais alors on supprime le couvre feu. Je préfère carrément un vrai confinement. La au moins on organise sa vie sans être bloqué des 18h

19h01 : Les français doutent de tout, même des vaccins et d'eux mêmes. La responsabilité individuelle reste la clé. Hélas beaucoup n'ont pas compris le sens.

19h01 : Hé bien quand on est en télétravail toute la journée (et jusqu'à 18h largement passés) et que le week-end on est confiné...on ne sort plus du tout #craquageenvue :-(((

19h21 : Voici quelques-unes de vos réactions à notre sondage sur la mise en place de confinements locaux le week-end.

18h53 : Les deux tiers des Français (65%) se disent favorables à la mise en place de confinements locaux le week-end dans les départements en surveillance renforcée pour l'épidémie de Covid-19, mais ils sont nombreux à douter de leur efficacité, selon un sondage Odoxa-Backbone consulting pour franceinfo et Le Figaro que nous publions ce soir. Et vous, qu'en pensez-vous ?



. (VALERY HACHE / AFP)

21h53 : La consommation d'alcool va être interdite à partir de demain sur les quais de la Garonne à Bordeaux, particulièrement bondés le week-end dernier avec des attroupements autour des "tireuses à bière". Cette promenade très prisée restera toutefois ouverte pour permettre aux Bordelais de "respirer", a annoncé le maire EELV, Pierre Hurmic.

21h53 : Il est l'heure de faire un point sur l'actualité :

• L'exécutif doit trancher sur de nouvelles restrictions sanitaires, comme des confinements locaux, face à l'épidémie qui augmente dans certains territoires. Une conférence de presse du gouvernement aura lieu demain à 18 heures. Suivez notre direct.

La Cour pénale internationale a ouvert une enquête pour des crimes survenus dans les territoires palestiniens occupés. Une démarche qualifiée d'"essence même de l'antisémitisme" par le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, mais saluée par l'Autorité palestinienne.

L'opposant russe Alexeï Navalny, condamné en février à deux ans et demi de prison et actuellement incarcéré, a assuré depuis sa cellule qu'il allait "bien" dans un message sur Instagram.

• Le groupe d'extrême droite Génération identitaire a été dissous en Conseil des ministres. "Cette association et certains de ses militants doivent être regardés comme tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion", écrit le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans un communiqué.

17h26 : "Le point bloquant, aujourd'hui, c'est les goulots d'étranglement en termes de fourniture de cuves, de fourniture de bouchons, de fourniture de flacons, de fourniture de capsules."

La production de vaccins est ralentie par un manque de matériel, a déclaré la ministre. Pour y remédier, elle estime que les laboratoires, habituellement concurrents, doivent s'allier pour réaliser les différentes étapes de fabrication.

21h44 : Jean Castex tiendra une conférence de presse demain soir à 18 heures sur la situation sanitaire. Alors qu'un couvre-feu est en vigueur dans tout l'Hexagone depuis la mi-janvier et que les lieux culturels, les bars et les restaurants, sont fermés depuis quatre mois, de nouvelles restrictions sanitaires pourront être annoncées.

21h37 : La reine de la musique country américaine, Dolly Parton, a reçu une dose du vaccin Moderna, en revisitant une version adaptée de son tube Jolene. "Vaccin, vaccin, vaccin, je vous en supplie, n'hésitez pas. Vaccin, vaccin, vaccin, car quand vous serez morts, il sera trop tard", entonne-t-elle.

16h39 : Une plante miraculeuse venue de Guadeloupe, "l'herbe à pic", va-t-elle nous sauver du Covid-19 ? À en croire certains médias ces derniers jours, ce serait le cas. Désintox s'est penché sur la question.

16h33 : Face à la pression sur les services hospitaliers de La Réunion, les autorités ont annoncé le transfert de quatre patients Covid vers l’Hexagone. Avec quinze soignants et 800 kg de matériel, comment va se dérouler cette première évacuation sanitaire long-courrier ? Réponse avec La 1ère.

15h49 : Bonjour @Laoura. Le Premier ministre, Jean Castex, fera un nouveau point sur la situation sanitaire demain, à un horaire qui reste à préciser. Vous pourrez suivre cette conférence de presse dans notre direct et sur nos antennes.

15h25 : Bonjour, merci pour vos lives qui apportent tant de réponses ! savez-vous quand nous serons fixés sur d'éventuels confinements ce week-end ? merci

15h46 : Petite précision par rapport aux lieux de contamination évoqués il y a quelques minutes dans ce live : une dernière étude de l'institut Pasteur, datée de février et citée par l'épidémiologiste Arnaud Fontanet dans le Journal du dimanche il y a près d'un mois, confirme que les repas de famille et les retrouvailles entre amis augmentent les risques de contaminations. A noter également que, selon cette troisième étude ComCor de Pasteur, les commerces, lieux religieux et transports publics n’accroissent pas "le risque d’infection", contrairement au covoiturage, "sans doute car l'espace est réduit et le port du masque pas systématique".

15h48 : Bonjour . Difficile de répondre à votre question en étant catégorique. Une étude de l'Institut Pasteur de novembre 2020 montrait que les repas jouaient un rôle central dans les contaminations. Mais cette étude a été réalisée lors de la période des couvre-feux, où les bars et restaurants étaient fermés ou partiellement fermés. Cet article vous en dit plus sur les risques de transmission en extérieur.

14h48 : Est-ce qu'on connait les lieux principaux de transmission du covid ? Travail, école, transport, famille, loisirs, repas avec des amis...

14h58 : Près de 600 citoyens et quelques associations ont intenté une action collective inédite pour obtenir la publication de documents relatifs à la gestion de la crise sanitaire. Cette saisine cible trois aspects de la gestion publique et privée : la pénurie de masques en mars 2020, d'éventuelles consignes sur un "tri des malades" en hôpital et la surmortalité importante dans les Ehpad.

14h27 : Le Royaume-Uni va augmenter l'impôt sur les sociétés à 25% d'ici 2023 afin de financer une partie du déficit public causé par les mesures d'aides à l'économie. Cette augmentation ne concernera pas les petites entreprises.

14h24 : Ding dong, 14 heures et quelques, c'est le moment de faire un petit point sur l'actualité :

• Le groupe d'extrême droite Génération identitaire a été dissous en Conseil des ministres. "Cette association et certains de ses militants doivent être regardés comme tenant un discours de haine incitant à la discrimination ou à la violence envers des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion", écrit le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, dans un communiqué.

"Tenons bon !" Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué que l'exécutif espère "un retour à une vie plus normale (...) peut-être dès la mi-avril". Jean Castex donnera une conférence de presse demain. Suivez notre direct.

Au moins sept manifestants pro-démocratie ont été tués et plusieurs blessés par les forces de sécurité qui continuent à tirer à balles réelles. La junte ne cesse d'intensifier sa répression depuis le coup d'Etat qui a renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi, le 1er février.

Fabien Galthié "avait le droit" de quitter la bulle sanitaire du XV de France et n'est pas le patient zéro. L'enquête de la Fédération française de rugby dédouane le sélectionneur de toute responsabilité dans la contamination au Covid-19 de douze joueurs en plein Tournoi des six nations.

13h43 : "Le retour à une vie plus normale est en vue, les lieux qui font notre vie sociale rouvriront, c'est un horizon au bout du tunnel que devons avoir en vue", grâce à la vaccination, a assuré Gabriel Attal, réaffirmant que le gouvernement entendait maintenir une "réponse différenciée" en fonction des territoires.

13h33 : Gabriel Attal évoque un retour à une vie plus normale "peut-être dès la mi-avril".

13h26 : Le Produit intérieur brut (PIB) du Brésil, première économie d'Amérique latine, s'est contracté de 4,1% en 2020, selon des données officielles. Le pays résiste mieux que ses voisins, notamment grâce aux aides versées jusqu'en décembre à des millions de Brésiliens.

13h15 : "Le gouvernement aura l'occasion de tenir une conférence de presse demain. Indépendamment des mesures supplémentaires qui pourront être prises dans tel ou tel département, la clé c'est la mobilisation collective", poursuit le porte-parole. Vous pouvez suivre son intervention dans notre direct.




(Ludovic MARIN / AFP)