Coronavirus : plus de 900 décès et 72 000 cas supplémentaires aux Etats-Unis

Cela porte le bilan américain à 137 864 morts et 3 555 877 infections.

Un point de test au coronavirus, à Los Angeles (Californie), le 17 juillet 2020.
Un point de test au coronavirus, à Los Angeles (Californie), le 17 juillet 2020. (FREDERIC J. BROWN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La pandémie de Covid-19 a de nouveau progressé vendredi 17 juillet aux Etats-Unis. Les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont fait état de 926 nouveaux décès dus au coronavirus et de 72 045 cas supplémentaires, ce qui porte le bilan américain à 137 864 morts et 3 555 877 infections. Mais la mise en place de gestes barrières comme le port du masque génère des disputes idéologiques et politiques, voire judiciaires, entre les multiples échelons du pouvoir. 

L'arrivée de voyageurs malades fait progresser les contaminations à La Réunion. Le taux de reproduction du coronavirus à La Réunion a augmenté ces dernières heures, mais en raison surtout de l'arrivée sur l'île de malades ayant contracté le Covid-19 ailleurs, et non à cause d'une hausse de sa circulation, ont indiqué les autorités sanitaires vendredi. L'indice de mesure du nombre de personnes contaminées par un malade (le fameux R0) atteint 2,26, ce qui signifie qu'une personne contaminée en contamine plus de deux autres, selon la carte du ministère de la Santé. Il est de 1,18 en France métropolitaine.

Le confinement se rapproche à Barcelone. Les habitants de l'agglomération de Barcelone ont été appelés à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité suite à une hausse des cas de Covid-19, a annoncé vendredi 17 juillet la porte-parole du gouvernement régional catalan. Les autorités ont par ailleurs décrété la fermeture des cinémas, des théâtres ou des discothèques, l'interdiction des réunions de plus de dix personnes et des visites dans les maisons de retraite ou la limitation de la capacité d'accueil à 50% dans les bars et restaurants.

Port du masque déjà obligatoire en Mayenne. Par arrêté préfectoral, cet équipement est désormais requis dans les lieux clos recevant du public de six communes, dont Laval. Un plan de dépistage massif de toute la population âgée de plus de 10 ans, soit environ 300 000 personnes, a été lancé en début de semaine dans ce département.

La mesure localement appliquée dans le Finistère. Le préfet du Finistère a rendu obligatoire le port du masque sur certains marchés et dans les établissements clos notamment du littoral. La carte complète est disponible sur France 3 Bretagne.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h06 : Voici un rappel des principaux titres de l'actualité :

Le calendrier de la suppression de la taxe d'habitation pour les 20% les plus riches, prévue en 2023, est confirmé par le Premier ministre. Invité du 20 Heures de France 2, Jean Castex a dit ne pas envisager un report de cette suppression comme l'avait suggéré Emmanuel Macron le 14 juillet.

#RETRAITES C'est l'autre annonce importante de Jean Castex : les négociations sur la réforme des retraites ne reprendront pas avant la fin de l'année. Il accède ainsi aux demandes des partenaires sociaux, qui estiment que la priorité est la relance de l'économie.

Pas d'accord à Bruxelles. Les 27 pays de l'Union européenne, réunis pour plancher sur un plan de relance européen de 750 milliards d'euros, n'ont pas réussi à trouver un terrain d'entente. Le sommet doit se poursuivre ce week-end.

La circulation du virus en France augmente, s'inquiète la direction générale de la Santé, tandis que plusieurs régions sont placées sous haute surveillance.

23h51 : Le Brésil a enregistré 34 177 nouveaux cas de contamination et 1 163 décès supplémentaires en 24 heures. Avec plus de 76 000 morts, le Brésil est le deuxième pays le plus affecté au monde après les Etats-Unis.

23h29 : "Une proportion très insuffisante de patients présentant des symptômes réalisent un test virologique", s'inquiète la direction générale de la santé. Dans son point quotidien sur l'évolution de l'épidémie, la DGS souligne que circulation du coronavirus augmente en France. Seize nouveaux "clusters" ont été dénombrés depuis hier. Au total, 512 cas groupés ont été dénombrés depuis le 9 mai, dont 324 clôturés). Plus de détails dans notre article.

22h35 : Tout à fait @ecole, et nous en avons même fait un article ! Vous pouvez retrouver ces informations en cliquant ici.

22h35 : Bonsoir, le ministère de l'éducation a sorti une note, s'l y avait une reprise active du virus avez vous des infos ?

22h22 : Deux jours après un premier arrêté préfectoral qui ne concernait que six communes, tout le département de la Mayenne est désormais concerné par le port du masque obligatoire en milieu clos, rapporte France Bleu Mayenne. Au-delà du port du masque, le préfet appelle les Mayennais à se faire tester dans les centres de dépistage ouverts cette semaine et accessibles 7 jours sur 7.

21h32 : Sur le plateau de France 2, Jean Castex a explicité l'obligation du port du masque dans les lieux clos, qui entrera en vigueur lundi. "On savait que, compte tenu du caractère imprévisible de ce virus, après la phase de confinement, le déconfinement serait marqué par une certaine reprise de la circulation du virus", a-t-il souligné.



20h47 : Petite correction par rapport à un précédent message diffusé il y a quelques minutes dans ce live : l'épidémie de Covid-19 a fait 14 morts de plus au cours des 24 dernières heures en France. Au total, 6 688 personnes sont actuellement hospitalisées, soit 108 de moins que jeudi.

20h21 : "Le nombre de tests progresse, et c'est très bien. Mais ce qui est très important, c'est que le [nombre de] résultats positifs [est] faible."

Jean Castex affirme que la situation en France est bien moins inquiétante qu'à Barcelone, où les habitants ont été invités à "rester chez eux".

20h13 : "Nous devons être prêts à toute opportunité."

Jean Castex estime que des reconfinements localisés sont envisageables en cas de reprise de l'épidémie.

20h10 : "On n'est pas dans une situation grave, mais dans une situation où il faut être vigilant. Je la suis au jour le jour."

20h12 : "Il y a eu incontestablement un relâchement, avec les beaux jours. (...) Il faut généraliser le port du masque dans tous les lieux clos : commerces, marchés couverts, lieux professionnels."

20h14 : "La France s'est engagée dans uns stratégie de déconfinement par étapes. C'était une stratégie sage d'y aller progressivement tout en disant que le virus circule toujours."

19h57 : Voici un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi soir :

Les concertations autour de la réforme sont repoussées "au moins jusqu'à la fin de l'année", a annoncé le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises, au sortir d'une réunion entre les partenaires sociaux et le gouvernement à Matignon. Le Premier ministre a, de son côté, indiqué que la concertation reprendrait "dans les mois à venir pour en améliorer le contenu et la lisibilité pour nos concitoyens".

Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés à "rester chez eux" pour freiner la reprise de l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement régional catalan a également décidé de fermer cinémas ou discothèques. En France, plusieurs régions sont suivies de près.


#RELANCE Aujourd'hui débute un sommet réunissant tous les dirigeants européens à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur un plan de relance de 750 milliards d'euros. Pour Emmanuel Macron, ce sommet est "un moment de vérité et d'ambition pour l'Europe".

#5G EELV demande un "moratoire" sur la 5G, accusée notamment d'être trop énergivore. Le parti écologiste réclame notamment la création de "zones blanches", sans ondes émises par quelque appareil que ce soit.

19h52 : Avec 585 cas de contamination recensés sur la seule journée de jeudi, l'Algérie a atteint un nouveau record. Le pneumologue Salim Nafti déplore le manque de moyens mobilisés contre la transmission et dit craindre "une catastrophe".

19h45 : Mayenne, Bretagne, Ile-de-France, Marseille... Plusieurs villes, départements ou régions inquiètent les autorités sanitaires, qui scrutent les signes d'une possible résurgence du coronavirus en France. Voici dans cet article un résumé de la situation dans ces zones surveillées de très près.

19h34 : L'Education nationale se prépare à l'hypothèse d'une circulation active du virus en France. Le ministère a mis en ligne sur son site un "plan de continuité pédagogique" à destination des directeurs d'école, chefs d'établissement et professeurs, pour les aider à s'organiser dès la rentrée dans l'hypothèse d'une reprise de l'épidémie. Protocole sanitaire strict, classe à distance, écoles fermées... On vous donne les détails dans cet article.

19h18 : En Espagne, en revanche, l'évolution de l'épidémie est inquiétante. Comme nous vous l'indiquions plus tôt dans ce live, les Barcelonais sont appelés à rester chez eux pour éviter un nouveau confinement obligatoire. Plus de détails dans notre article.




(ADRI SALIDO ZARCO / NURPHOTO / AFP)

19h06 : Une possible bonne nouvelle : l'épidémie de Covid-19 a atteint un "plateau" au Brésil, indique l'Organisation mondiale de la santé, qui note que la croissance "n'est plus exponentielle" dans ce pays qui est le deuxième plus touché au monde.

18h13 : Voici un nouveau point sur l'essentiel de l'actualité en ce début de soirée :

Les concertations autour de la réforme sont repoussées "au moins jusqu'à la fin de l'année", a annoncé le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises, au sortir d'une réunion entre les partenaires sociaux et le gouvernement à Matignon. Le Premier ministre a, de son côté, indiqué que la concertation reprendrait "dans les mois à venir pour en améliorer le contenu et la lisibilité pour nos concitoyens".

Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés à "rester chez eux" pour freiner la reprise de l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement régional catalan a également décidé de fermer cinémas ou discothèques.


#RELANCE Aujourd'hui débute un sommet réunissant tous les dirigeants européens à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur un plan de relance de 750 milliards d'euros. Pour Emmanuel Macron, ce sommet est "un moment de vérité et d'ambition pour l'Europe".

#5G EELV demande un "moratoire" sur la 5G, accusée notamment d'être trop énergivore. Le parti écologiste réclame notamment la création de "zones blanches", sans ondes émises par quelque appareil que ce soit.

18h08 : La Fédération du commerce et de la distribution annonce dans un communiqué publié sur Twitter l'obligation du port du masque dès lundi 20 juillet dans les établissements des grands magasins alimentaires.

18h05 : Sur l'île de La Réunion, le taux de reproduction du coronavirus a augmenté depuis hier, mais en raison surtout de l'arrivée de malades ayant contracté le Covid-19 ailleurs, et non à cause d'une hausse de sa circulation, selon les autorités sanitaires.

17h59 : Dans le camp de migrants d'Aubervilliers, surgit la crainte d'un nouveau foyer de contamination au coronavirus. Entre 700 et 1 200 personnes vivent dans ce camp en Seine-Saint-Denis, dans des conditions d’hygiène déplorables, sans masques disponibles ni accès au dépistage. Reportage de Benjamin Mathieu.

Entre 700 et 1 200 personnes vivent dans ce campement installé au bord du canal Saint-Denis dans des conditions d’hygiènes déplorables.

17h52 : Assis à bonne distance les uns des autres, 24 hommes et 5 femmes masqués : rien d'une société secrète mais tout d'un sommet des dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles, à l'heure du coronavirus. Avec, bien évidemment, des masques et "checks" du coude pour Angela Merkel, Charles Michel et Ursula von der Leyen.











(THIERRY MONASSE / ANADOLU AGENCY VIA AFP)

16h29 : Vous êtes d'ailleurs nombreux à poser des questions sur cette obligation de porter le masque dans les lieux clos avec du public. Sachez par exemple que depuis aujourd'hui, dans certaines piscines, le port du masque est demandé dans le hall d’entrée et les vestiaires. En revanche lors d'une pratique sportive, comme l'aquabike ou l'aquagym, et pendant la douche, il n’est pas nécessaire.

16h43 : A partir de la semaine prochaine, le masque sera obligatoire dans les lieux clos recevant du public. Mais lesquels entrent dans cette définition ? Devant le flou, l'Académie nationale de médecine recommande "d’instaurer l’obligation du port du masque dans les lieux clos et couverts accueillant du public tels que définis dans le texte réglementaire sur la prévention du tabagisme passif". Soit partout où il est interdit de fumer.

16h44 : Le Premier ministre britannique Boris Johnson espère un "retour à la normale au plus tôt à partir de novembre, peut-être à temps pour Noël". Il a annoncé les prochaines étapes clés du déconfinement dans son pays aujourd'hui. Cependant, il se prépare aussi au pire et précise que ce calendrier reste "conditionnel" et soumis à l'évolution de l'épidémie de Covid-19, mais aussi de grippe.

16h00 : Bonjour FI ! Et bravo pour votre travail formidable !Pourriez-vous rappeler l’obligation des masques dès l’entrée dans les gares, sur les quais et dans les trains, tram et bus ? Et par port, pas sous le menton lol 😉Je suis dans un TER dans le nord et c’est catastrophique !Merci France Info !Protégez-vous !❤️

16h05 : Bonjour @Gina ! Puisque vous le demandez, voici le clip des gestes barrières, spécialement adapté pour toutes celles et tous ceux qui ont la chance de partir en vacances. Tandis que rappelle l'obligation de porter un masque dans les transports en commun.




16h05 : Bonjour Violaine,

Bravo à vos efforts pour tenter de rassurer ceux qui s'inquiètent à raison.

Rappelons les gestes barrière pour sauver des vies !

Merci

16h05 : Bonjour @Yaniss Wencel. Pour l'instant cette solution n'a pas été envisagée. Les options privilégiées jusqu'à présent dans ce département sont le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos et une campagne de dépistage importante.

16h04 : Bonjour Violaine, une question à propos du foyer de Covid-19 en Mayenne. L'Etat envisage-t-il un confinement au niveau du département ou du moins une restriction de déplacement ailleurs en France ? Ne serait-ce pas la meilleure solution à envisager pour éviter une propagation du virus ? Merci !

16h02 :  : Pour l'instant, il y a quelques contrôles dans les aéroports parisiens, mais aussi dans le reste de la France. Il y a aussi une attestation sur l'honneur pour assurer qu'on a pas de symptômes. Ce dispositif est jugé très insuffisant par certains médecins qui ont donné de la voix pour demander un renforcement des mesures.

Il y a près d'une semaine, le gouvernement a annoncé que des tests à l'aéroport seraient "systématisés" dans les prochains jours pour les voyageurs en provenance de pays dits rouges, où le virus circule le plus. Jusqu'à 2 000 tests par jour peuvent être faits à Roissy, selon le ministre de la Santé. Depuis jeudi, c'est déjà le cas à l'aéroport de Toulouse-Blagnac, en Haute-Garonne, où une campagne de prévention a été lancée.

16h00 : Bonjour. Avez-vous des informations sur la procédure mise en place dans les aéroports parisiens pour les voyageurs venant d’un pays hors Europe ?

15h28 : @Bastien "Nous sommes sur des cas diffus, nous avons eu, il y a quelques semaines, des cas de clusters dans les entreprises, mais aujourd'hui nous n'avons pas détecté de foyers précis", explique pour sa part Loïg Chesnais-Girard, président PS de la région Bretagne. "Nous avons des cas de manière plus marquée dans le Finistère et en Ille-et-Vilaine, et très faibles dans le Morbihan et les Côtes-d'Armor. Il y a 110 cas de plus en 5 jours, c'est beaucoup donc il convient de faire attention", ajoute-t-il.

15h29 : Bonjour @Bastien. Vous faites référence au taux de reproduction du virus, le "R0", qui est très haut en Bretagne et s'établit à 2,62. Cela signifie que dans cette région, dix malades du Covid-19 contaminent 26 autres personnes.

Mais effectivement, pour interpréter ce taux, François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan, va dans votre sens : "C'est une des régions françaises où l'épidémie s'est le moins répandue et quand on part d'un niveau quasiment nul, il suffit de quelques cas pour avoir des taux apparents de reproduction très élevés."

15h28 : Bonjour, ce taux, à prendre avec des pincettes, ne serait-il pas surtout la conséquence de la hausse des cas détectés, sachant que leur nombre était très bas en Bretagne. Le taux augmente alors logiquement fortement ?Merci

15h47 : Bonjour @Christian56 et. Gare aux idées reçues ! On ne peut pas affirmer que le nombre de cas de Covid-19 est en hausse en Bretagne à cause des touristes. "On souhaitait que les touristes viennent et ils sont extrêmement nombreux. On a une fréquentation supérieure à la normale, et c'est tant mieux, on rattrape un peu le temps perdu, avec des touristes qui respectent les règles", assure de son côté à franceinfo François Goulard, président du conseil départemental du Morbihan.

15h25 : En Bretagne, concernant le virus, le niveau R qui ne doit pas dépasser le chiffre 1, est maintenant à 2,6, soit un niveau rouge de propagation du virus. La Bretagne avait été exemplaire dans le respect des gestes barrières et le COVID-19. Doit-on laisser faire n'importe quoi aux touristes qui affluent en Bretagne ? Quand le gouvernement mettra-t-il en place les mesures nécessaires ? Ce n'est pas à nous, Bretons, de payer pour le non-respect des autres.

15h24 : Bonjour Violaine. Le taux élevé de reproduction du virus en Bretagne peut-il s'expliquer en partie du fait de l'arrivée massive de touristes ces dernières semaines, ce qui augmente quelque peu la population ?

15h23 : J’ai l’impression que je peux encore servir. Je suis infectiologue et vivre une pandémie, c’est quelque chose de très particulier. En Guyane, le virus circule encore beaucoup. J’ai besoin de solder l’affaire, d’aller au bout."


Depuis le mois de juin, quatre médecins et une infirmière de l’hôpital de Creil se relaient pour prêter main forte aux soignants de l’hôpital de Kourou en Guyane, où l’épidémie de Covid-19 explose. Parmi eux, Jean-Jacques Pik, médecin retraité de 65 ans qui reprend son activité. France 3 Hauts-de-France a recueilli son témoignage.

14h55 : La très attendue enquête Pisa, publiée tous les trois ans par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour sonder les performances des systèmes éducatifs, est repoussée à décembre 2023 au lieu de décembre 2022 en raison de la crise sanitaire.

14h54 : La Chine fait état d'au moins cinq nouveaux cas de Covid-19 dans le Xinjiang, vaste région du nord-ouest du pays où vit notamment la minorité musulmane ouïghoure. La situation fait craindre un rebond des contaminations.

14h45 : Dans une publication du 10 juin, deux scientifiques du muséum de Toulouse, Henri Cap et Dominique Morello, tentent de percer le mystère de l’origine du nouveau coronavirus. Ils explorent deux hypothèses : une origine naturelle et une artificielle. Plus d'explications dans cet article de France 3 Occitanie.

14h46 : En 2019, la découverte de certains centres de "redressement" pour des enfants, de jeunes toxicomanes, ou des personnes présentant des troubles psychiatriques et envoyées par leur familles pour les "guérir", avaient provoqué un vif émoi au Nigeria. Une dizaine d'établissements avaient été fermés, mais leur nombre est tel qu'il est très difficile de les encadrer et de les trouver.

14h20 : Au Nigeria, les autorités utilisent la crise sanitaire pour tenter de fermer les écoles coraniques. Entre 1,5 million et 3 millions d'enfants sont scolarisés dans ces centres islamiques informels dans le seul Etat de Kano, le plus peuplé du nord du pays.

14h50 : Voici un nouveau point sur l'actualité en ce début d'après-midi :

Les concertations autour de la réforme sont repoussées "au moins jusqu'à la fin de l'année", a annoncé le président de la Confédération des petites et moyennes entreprises, au sortir d'une réunion entre les partenaires sociaux et le gouvernement à Matignon. Le Premier ministre a, de son côté, indiqué que la concertation reprendrait "dans les mois à venir pour en améliorer le contenu et la lisibilité pour nos concitoyens".


Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés à "rester chez eux" pour freiner la reprise de l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement régional catalan a également décidé de fermer cinémas ou discothèques.


#RELANCE Aujourd'hui débute un sommet réunissant tous les dirigeants européens à Bruxelles, pour tenter de trouver un accord sur un plan de relance de 750 milliards d'euros. Pour Emmanuel Macron, ce sommet est "un moment de vérité et d'ambition pour l'Europe".


• Un important incendie s'est déclaré ce matin rue Civiale, dans le 10e arrondissement de Paris. Deux personnes se trouvent en urgence absolue, selon un premier bilan communiqué par les pompiers de Paris à franceinfo. Les causes de l'incendie demeurent inconnues. D'après les pompiers, le feu est désormais maîtrisé.

14h50 : Bonjour et @Lord Iron, merci à vous ! L'Espagne a enregistré hier 580 nouveaux cas de contamination au coronavirus en 24 heures, un niveau qui n'avait plus été atteint depuis le 10 mai, en raison notamment d'une flambée des infections dans les régions de la Catalogne et de l'Aragon, mais pas dans la province de Valence. Les autorités espagnoles surveillent au total plus de 150 foyers de contagion dans le pays.