Covid-19 : le Premier ministre italien, Mario Draghi, annonce la réouverture partielle des écoles

Alors qu'une baisse de taux de contagion a été enregistrée, "nous avons décidé de dépenser ce petit trésor dont nous disposons pour rouvrir les écoles à cause de l'importante fonction sociale qu'elles remplissent", a expliqué le ministre italien de la Santé.

Le Premier ministre italien, Marien Draghi, lors d\'une conférence de presse à Rome, le 26 mars 2021.
Le Premier ministre italien, Marien Draghi, lors d'une conférence de presse à Rome, le 26 mars 2021. (ALESSANDRA TARANTINO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre italien Mario Draghi a annoncé, vendredi 26 mars, la réouverture après Pâques des écoles allant de la maternelle à la 6ème même dans les régions à haut risque de contagions de Covid-19. "Toutes les autre restrictions [sur les déplacements et l'ouverture des bars, restaurants et commerces] restent en vigueur", a précisé Mario Draghi. Ce direct est désormais terminé. Voici le direct de samedi 27 mars.

Des contrôles renforcés. Les habitants des 19 départements placés en confinement sont prévenus. Des contrôles intensifiés seront menés, dès vendredi, dans les gares, les aéroports et aux péages, annonce Matignon.

Des chiffres inquiétants dans les écoles. Selon le dernier bilan du ministère de l'Education nationale148 établissements scolaires et 3 256 classes sont actuellement fermés à cause de l'épidémie (contre 80 et 2 018 la semaine dernière). Autres chiffres, 21 183 élèves ont été testés positifs et 2 515 membres du personnel.

 Les vétérinaires et dentistes autorisés à vacciner. La Haute Autorité de santé (HAS) a rendu un avis vendredi dans lequel elle autorise les vétérinaires et les dentistes à pouvoir administrer le vaccin contre le Covid-19. Cet avis doit encore être entériné formellement par le gouvernement. D'autres catégories de professionnels de santé sont concernées par cet élargissement, qui doit permettre à 252 000 professionnels supplémentaires de pouvoir injecter des doses de vaccins.

 L'OMS "a immédiatement besoin de dix millions de doses" de vaccin contre le Covid-19, pour venir en aide à 20 pays qui n'en ont pas. "Il y a beaucoup de pays qui peuvent se permettre de donner des doses en perturbant peu leurs propres plans de vaccination", a affirmé le directeur général de l'agence onusienne, en appelant aux dons.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h15 : L'Allemagne a placé toute la France en zone d'alerte. Un test PCR de moins de 48 heures sera obligatoire à partir de lundi pour les travailleurs transfrontaliers. Chaque jour, par exemple, 4 000 frontaliers de l'Eurométropole de Strasbourg (Bas-Rhin) vont travailler à Kehl (Allemagne). La ville va donc augmenter ses capacités de dépistage gratuit dans la Stadhalle.



FRANCE 3

22h43 : La filière du mariage est en difficulté en raison de la crise sanitaire. En 2020, 40 000 mariages ont dû être annulés et l'année 2021 risque d’être encore très difficile pour les professionnels.



FRANCE 3

22h34 : L'ensemble de population adulte de l'île française de Saint-Barthélemy va pouvoir être vaccinée, sans doute à partir de la mi avril, a annoncé la directrice générale de l'Agence régionale de Santé de Guadeloupe, Valérie Denux. Le choix du vaccin qui permettra cette campagne massive est "en discussion".

22h22 : A Marseille (Bouches-du-Rhône), les Restos du Cœur appellent les étudiants en quête de denrées alimentaires à se rendre au stade Vélodrome, où des équipes de soutien psychologique ont également été mises en place.



FRANCE 2

21h34 : Les établissements scolaires sont-ils des lieux de transmission du virus ? Les enfants sont-ils moins infectés que les adultes ? Face à ces questions récurrentes, de nombreux chiffres sont convoqués, parfois difficiles à interpréter. Dans cet article, franceinfo fait le point sur les cas positifs en milieu scolaire, le nombre de classes fermées et sur le taux d'incidence.

Des panneaux indiquent les gestes barrières à respecter dans une école des Hautes-Alpes à Briançon, le 16 février 2021. (THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP)

THIBAUT DURAND / HANS LUCAS / AFP

20h40 : Par ailleurs, 41 869 nouveaux cas ont été détectés en 24 heures. On déplore 304 décès supplémentaires ce dernier jour (94 302 depuis le début de l'épidémie).

COVID-19 - Les chiffres clés en France au 26/03/2021

20h38 : Il y a désormais 4 766 patients atteints du Covid-19 dans les services de réanimation français, selon les données de Santé publique France. Ce chiffre est donc toujours en hausse (4 709 hier) et se rapproche du pic de la deuxième vague, avec 4 903 malades en réanimation le 16 novembre.

20h30 : Les maires de Dunkerque (Nord) et Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) vont autoriser dès demain les commerces "non essentiels" à vendre leurs produits en extérieur, malgré le confinement local. Il sera possible d'"occuper le trottoir", à condition de laisser "un couloir d'un mètre réservé à la circulation des piétons et de respecter la distanciation sociale".

20h40 : Bonsoir @EmilieEA. Les rassemblements de plus de six personnes en extérieur sont interdits dans toute la France, sous peine d’amende de 135 euros, et pas simplement dans les 19 départements concernés par les "mesures de freinage". Aucune différence n'a été annoncée sur les mineurs et les adultes. Les manifestations déclarées, les sorties des familles nombreuses et certaines pratiques de sport en extérieur font toutefois partie des exceptions.

20h15 : L'Agence européenne des médicaments (EMA) a autorisé le stockage du vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech à des températures de congélateur (entre -25 et -15 °C), pour une période unique de deux semaines. L'EMA emboîte ainsi le pas à l'Agence américaine des médicaments (FDA), et cela devrait faciliter la distribution du produit.

20h31 : Bonsoir @instit. En effet, ce n'est pas précisé par le ministre Jean-Michel Blanquer dans sa conférence de presse (à 8'30) et j'ai donc contacté le ministère. Dans les 19 départements concernés, cette fermeture automatique d'une classe dès le premier cas de Covid-19 s'applique uniquement parmi les élèves. Si l'enseignant est le cas positif, une recherche des cas contacts est aussitôt débutée. Dernière précision, enfin, ces fermetures de classe durent sept jours à compter de l'éviction du cas confirmé.

20h22 : Bonsoir franceinfo, je retente ma chance. Sait-on si la fermeture de la classe concerne seulement un cas enfant ou si avec un cas adulte ça marche ? Merci et bonne soirée.

20h00 : Bonsoir . Il y a sans doute méprise sur l'expression "appel aux dons". Il s'agit en réalité d'un appel lancé aux Etats, afin d'alimenter le système international Covax, qui a pour but de permettre un accès équitable aux vaccins. Dans ce cadre, l'Organisation mondiale de la santé a demandé d'urgence 10 millions de doses de vaccins pour 20 pays qui en sont toujours privés. Depuis début mars, Covax a distribué plus de 32 millions de vaccins dans 61 pays.

20h19 : Bonsoir franceinfo. L'OMS lance un appel aux dons... Est-ce que l'OMS fait appel à monsieur/madame Tout-le-monde pour participer ? Y a-t-il une URL pour participer ? Merci.

20h18 : Les autotests de dépistage du Covid-19, qui ont reçu le feu vert de la Haute Autorité de santé, feront d'abord l'objet d'une expérimentation auprès de "publics ciblés", a annoncé le ministère de la Santé. Ce n'est qu'ensuite qu'ils pourraient être généralisés dans les pharmacies, au plus tôt mi-avril. Leur vente en grande distribution n'est donc pas encore "à l'ordre du jour".

19h13 : "Ce n'est pas suffisant, c'est certain (...), mais cette mesure va peut-être nous aider, parce que le dernier protocole sanitaire dans les écoles rendait les fermetures de classes extrêmement compliquées. Là, ça va nous permettre de fermer plus de classes. De ce fait, cela va certainement avoir un impact sur la circulation virale."

A partir de lundi, les classes seront fermées dès le premier cas de Covid-19 dans les 19 départements qui font l'objet de mesures de restrictions renforcées. Marianne Barré, secrétaire générale du syndicat de médecins scolaires et universitaires SNMSU-UNSA, a réagi à cette annonce sur franceinfo.

19h22 : "On ne doit pas s'interdire toute sorte d'évolution mais l'objectif est plutôt de maintenir le calendrier car il n'est pas démontré que les vacances aboutissent à moins de contaminations que la période scolaire."



Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, est opposé à l'idée d'avancer les vacances d'avril de quinze jours, comme le propose par exemple la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse.

18h28 : Le préfet de la Savoie a annoncé la fermeture de centres commerciaux de plus de 10 000 mètres carrés, ce qui concerne cinq établissements. Cette mesure est déjà en vigueur dans 23 départements depuis le 4 mars. Par ailleurs, les livraisons sont désormais interdites après 22 heures.

18h35 : Il est 18 heures, voici les principaux titres de l'actualité :

Dans les 19 départements confinés, un seul cas de Covid dans une classe entraînera désormais sa fermeture à partir de lundi prochain. Cela concerne "tous les niveaux", de la maternelle au lycée, précise le ministre de l'Education nationale. Suivez notre direct.

Les habitants des 19 départements placés en confinement sont prévenus : les contrôles vont "s'intensifier" dès aujourd'hui dans les gares, les aéroports et aux péages, annonce Matignon.

• Un geste inédit. L'Eglise catholique va verser une "contribution financière" aux victimes de pédocriminalité. Une "instance indépendante d'assistance" aura la charge "d'examiner les demandes."

Marquer au moins quatre essais et s'imposer de plus de 20 points. Voilà la mission qui attend le XV de France ce soir contre les Ecossais, s'il veut remporter le Tournoi des six nations. Coup d'envoi 21 heures.

Un rapport de chercheurs français pointe les "responsabilités lourdes et accablantes" de la France dans le génocide des Tutsis au Rwanda en 1994. Il évoque notamment son "aveuglement" face à la dérive génocidaire du régime "raciste, corrompu et violent" du président hutu Juvénal Habyarimana.

17h43 : Enfin, le ministre évoque la question des cantines. "C'est le maillon faible de la journée, reconnaît-il. C'est pourquoi nous avons un protocole très strict". Il précise qu'elles pourront être fermées, au "cas par cas", surtout dans les départements soumis à des mesures de confinement.

17h26 : Jean-Michel Blanquer "appelle à la vigilance des familles." "Elles doivent veiller à la température des enfants chaque jour".

17h24 : Et les activités en plein air ? "Elles doivent être encouragées. C'est un enjeu de santé pour nos enfants", affirme Jean-Michel Blanquer.

17h22 : Fermer des classes oui, mais pas l'établissement entier. Jean-Michel Blanquer redit que "l'école est fondamentale pour notre pays" pendant cette crise de Covid-19. "L'éducation reste notre priorité, les jeunes ont besoin du système scolaire", ajoute-t-il.

17h18 : Et modifier les dates des vacances de printemps ? Pour le moment, c'est non. "Les mesures consistant à avancer les vacances (...) ne sont pas forcément les solutions appropriées", dit le ministre.

17h33 : "C'est une mesure très importante. Elle aura comme conséquence plus de classes fermées. Et cela s'appliquera pour tous les niveaux scolaires", de la maternelle au lycée, précise le ministre. Les cours se dérouleront alors à distance.

17h18 : A partir de la semaine prochaine, "nous fermerons dorénavant chaque classe dès qu'un premier cas de contamination sera détecté" dans les 19 départements soumis à des mesures de confinement, annonce Jean-Michel Blanquer.

17h11 : Avec 40 minutes de retard, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer vient de démarrer sa conférence de presse pour préciser les nouvelles mesures prises dans le cadre du renforcement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires. C'est à suivre en direct vidéo ici.


17h05 : Bientôt plus de quarantaine à Phuket pour les touristes vaccinés. La Thaïlande a dévoilé aujourd'hui un projet-pilote qui permet aux vacanciers qui ont eu leur piqûre de profiter des plages... sans passer par la case "isolement".

Il s'agit en réalité de revitaliser le secteur touristique, très affecté par la pandémie. Les conditions d'entrée mises en place l'an dernier ont en effet fait plonger le nombre d'étrangers.

16h54 : Toujours pas, . Mais si vous restez avec nous, vous ne raterez rien, promis !

16h54 : Toujours pas de conférence de Blanquer ?

16h53 : Le gouvernement italien envisage... de sanctionner les membres du personnel sanitaire qui refusent de se faire vacciner (et risquent ainsi d'infecter leurs patients). "Il est absolument inacceptable que du personnel sanitaire non vacciné soit en contact avec des malades, qu'ils soient envoyés au contact des malades", a déclaré le chef du gouvernement, Mario Draghi, au cours d'une conférence de presse.

16h51 : Organisez-vous, ou participez-vous, à des dîners à cinq, six ou huit personnes à la maison ? Dans le cadre d’un reportage pour le "20 heures" de France 2, nous sommes à la recherche de témoignages de ces personnes qui organisent des apéros ou petites soirées pour ne pas perdre pied durant ces confinements à répétition, pour les interroger sur l'acceptabilité des restrictions.

Vous pouvez témoigner de manière anonyme ou à visage découvert. Il ne s'agit pas de dénoncer ces comportements, mais de vous entendre sur ce sujet. Si vous vous sentez concernés et prêts à témoigner, envoyez-nous un message à cette adresse : valery.lerouge[@]francetv.fr. Merci par avance !

16h32 : Mais l'ARS se veut rassurante sur ce variant. "A ce stade, rien n'indique que ce variant 20 C est davantage contagieux ou davantage sévère" ni qu'il résiste aux vaccins.

16h32 : A ce jour, le variant identifié en Bretagne a été confirmé chez 13 patients de cette région, précise l'Agence régionale de santé dans un point de situation. Parmi les personnes touchées, sept personnes sont décédées, et non huit comme indiqué par erreur la semaine dernière par l'ARS. En outre, "nous avons 219 cas possibles ou probables à ce jour" qui feront "l'objet d'investigations ou de séquençage complémentaire", a précisé Stéphane Mulliez, le directeur.

16h23 : Quelques précisions sur "l'intensification" des contrôles dans les gares, aéroports et péages des 19 départements actuellement confinés. Le ministre de l'Intérieur ajoute que "plus de 90 000 policiers" seront mobilisés dans ces zones, pour "s'assurer qu'il n'y ait pas de changement de départements et que les Français acceptent bien l'idée de rester sur leur territoire". Les agents feront "beaucoup de pédagogie, mais verbaliseront les récalcitrants".

16h20 : Concrètement, que change une telle mesure ? Elle entraîne d'importantes restrictions de circulation, allant de l'obligation de présenter un test négatif à l'entrée sur le territoire allemand à la mise en quarantaine pendant dix jours, voire à l'imposition de contrôles stricts aux frontières.

16h14 : Les autorités allemandes ont pris cette décision au vu de la dégradation de la situation sanitaire en France. Jusqu'ici, seul le département de la Moselle (frontalier) était classé par l'Allemagne en zone à haut risque.

Un patient du Covid-19 évacué, le 15 mars 2021 à Angers (Maine-et-Loire).

(AFP)

16h01 : L'Allemagne classe la France entière comme zone à "haut risque". Suivez notre direct.

16h15 : "Cela devrait faciliter le déploiement et la distribution rapides du vaccin dans l'UE en réduisant le besoin de conditions d'entreposage frigorifique à très basse température tout au long de la chaîne d'approvisionnement", explique l'EMA. L'agence européenne emboîte ainsi le pas à sa collègue américaine (FDA) qui avait autorisé en février le stockage du vaccin Pfizer/BioNTech à faire de même. Notre article est ici.

Une soignante récupère des doses de vaccin Pfizer/BioNTech dans un congélateur spécial, le 27 décembre 2020 à Louvain (Belgique). (FREDERIC SIERAKOWSKI / AFP)

(AFP)

16h16 : Bonne nouvelle pour l'organisation de la campagne vaccinale.L'Agence européenne des médicaments autorise le stockage du vaccin Pfizer/BioNTech à des températures de congélateur, plus élevées que celles jusqu'ici autorisées. L'EMA dit avoir "émis un avis positif pour permettre le transport et le stockage des flacons de ce vaccin à des températures comprises entre -25 et -15 °C (c'est-à-dire la température des congélateurs pharmaceutiques standard) pour une période unique de deux semaines". "Il s'agit d'une alternative au stockage à long terme des flacons à une température comprise entre -90 et -60 °C dans des congélateurs spéciaux", ajoute l'agence.

16h12 : Le ministre de l'Education nationale tiendra une conférence de presse dans une petite heure (16h30) pour préciser les nouvelles mesures prises dans le cadre du renforcement du protocole sanitaire dans les établissements scolaires. Ce sera évidemment à suivre dans notre direct.

16h11 : Il faut aussi vacciner en priorité les marins et le personnel aérien. C'est ce que demande dans un communiqué commun (en anglais) l'Organisation de l'aviation civile internationale, l'Organisation mondiale de la santé, l'Organisation internationale du travail, l'Office des migrations internationales et l'Organisation maritime internationale. Elles font valoir que ces catégories de personnel doivent "être protégées aussi rapidement que possible" pour que "le transport maritime et aérien puisse continuer de manière sûre".

15h23 : Rattrapé par la patrouille. Un restaurateur de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) a été placé en garde à vue pour avoir clandestinement maintenu son commerce ouvert au public, en violation des règles sanitaires en vigueur. Lui et son serveur ont été interpellés en flagrant délit mercredi midi, avant d'être remis en liberté. Une enquête préliminaire pour "mise en danger d'autrui", "ouverture irrégulière d'un établissement recevant du public" et "travail dissimulé" a été ouverte.

Un restaurant fermé, le 31 mai 2020 à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

(AFP)

15h18 : Au Théâtre de l'Odéon, à Paris, on chante, on danse, on rit. Une scène qui peut sembler banale, si ce n'est que depuis trois semaines, ses acteurs occupent les lieux pour alerter sur la situation des personnes précarisées. On vous raconte l'intérieur des lieux dans cet article.

Les manifestants préparent des banderoles alors qu'ils occupent le théâtre de l'Odéon depuis le 4 mars, à Paris, le 25 mars 2021 (ALAIN JOCARD / AFP)

(AFP)

14h53 : "Nous avons eu raison de ne pas reconfiner la France parce qu'il n'y a pas eu l'explosion qui était prévue par tous les modèles." Avec cette petite phrase, prononcée hier soir, Emmanuel Macron semble insinuer que les épidémiologistes se sont trompés dans leurs modélisations. A-t-il raison ? Quelques éléments de réponses dans notre article.


Emmanuel Macron s'est exprimé depuis le palais de l'Elysée, à la sortie d'un sommet européen réalisé en visioconférence, le 25 mars 2021. (BENOIT TESSIER / AFP)

(AFP)

15h45 : C'est oui. L'Agence européenne du médicament donne son feu vert pour trois nouvelles usines de production du vaccin :

• Marbourg (Allemagne) pour le vaccin Pfizer/BioNTech

• Leiden (Pays-Bas) pour le vaccin AstraZeneca

• Visp (Suisse) pour le vaccin Moderna.

14h25 : Comme tout le département de l'Aube, les 6 000 habitants de Nogent-sur-Seine vont "redécouvrir" le confinement à partir de minuit ce soir. France 2 est allée sur place voir comment la nouvelle était accueillie.




(FRANCE 2)




14h19 : "Quand le président de la République ne dresse aucun constat d'échec, qu'il soit rassuré, on le dresse à sa place".

Manque d'humilité, irresponsabilité, mensonges... Sur franceinfo, Emmanuel Hirsch a eu des mots durs à l'égard des décisions prises par Emmanuel Macron. "On voit un échec alors qu'on ne nous dise pas qu'on avait raison, il y a une discordance entre le discours politique et la réalité des faits", souligne le professeur d'éthique médicale à l'université Paris-Saclay.




Emmanuel Hirsch, professeur d'éthique médicale, le 12 octobre 2006. (MAXPPP)

(MAXPPP)

14h08 : Les syndicats enseignants sont convoqués à un "point sanitaire" en visioconférence avec le ministère de l'Education nationale, tout à l'heure à 15h30, a appris franceinfo. Cette réunion n'était pas prévue initialement aujourd'hui.

Le nombre d'élèves contaminés par le Covid-19 a augmenté en une semaine. Il est passé de plus de 15 000 à plus de 21 000, selon les derniers chiffres du ministère.

14h03 : Il est 14 heures, voici les principaux titres de l'actualité :

Les habitants des 19 départements placés en confinement sont prévenus : les contrôles vont "s'intensifier" dès cet après-midi dans les gares, les aéroports et aux péages, annonce Matignon. Suivez notre direct.

#COVID_19 Les vétérinaires et les dentistes vont être autorisés à vacciner contre le Covid-19, selon un avis de la Haute Autorité de santé publié ce matin.


• Un geste inédit. L'Eglise catholique va verser une "contribution financière" aux victimes de pédocriminalité. Une "instance indépendante d'assistance" aura la charge "d'examiner les demandes."

L'édition 2021 du Sidaction débute aujourd'hui pour une durée de trois jours. Sur franceinfo ce matin, sa présidente, Françoise Barré-Sinoussi, a fait état de "650 000 dépistages de moins" du VIH en France, du fait de l'épidémie de Covid-19.


Près de trente ans après, le Tour de France va retrouver le Pays basque espagnol. La Grande Boucle 2023 s'élancera de Bilbao.