Déconfinement : Hervé Morin plaide pour un plan adapté aux réalités locales

Hervé Morin, le président de la région Normandie et président du parti Les Centristes, est l’invité des "4 Vérités" jeudi 23 avril.

FRANCE 2

Interrogé sur le déconfinement mis en place à partir du 11 mai et les mesures prises pour le retour progressif des élèves à l’école, le président de la région Normandie Hervé Morin se demande si "celles et ceux qui ont pensé cela avait pensé avec des enfants scolarisés dans les centre des villes, comme à Janson-de-Sailly (établissement scolaire du 16e arrondissement de Paris, ndlr) ou au lycée Henry-IV, car la réalité est quand même très différente sur le territoire national".

La question des masques, des cantines…

"Avant qu’un enfant arrive en classe en Normandie, pour 150 000 jeunes par jour, c’est le transport scolaire. Quand vous discutez avec les entreprises de transport, elles vous disent qu’elles sont incapables de faire respecter les distances minimales. Et si elles pouvaient le faire, il faudrait un nombre de cars que nous n’avons bien entendu pas", fait remarquer Hervé Morin. Se pose aussi la question de la fourniture des masques pour les élèves, des restaurants scolaires… "La bonne idée, c’est toujours la même chose : c’est que ça ne doit pas être un plan uniforme, mais adapté en fonction des territoires", insiste le président du parti Les Centristes.

Le président de la région Normandie, Hervé Morin, en juillet 2018. 
Le président de la région Normandie, Hervé Morin, en juillet 2018.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)