Crise sanitaire : le secteur du bâtiment limite la casse

Un secteur a été particulièrement épargné par la crise et les confinements : celui du bâtiment. Les chantiers étaient autorisés pendant le deuxième confinement et les Français se sont précipités dans les magasins de bricolage pour rénover leurs intérieurs.

France 3

Avec des petits travaux d’entretien et le réaménagement de leur intérieur, les clients sont de plus en plus nombreux à pousser la porte des magasins de bricolage. "Les gens arrivent à économiser un petit peu, puisqu’ils ne partent plus en vacances. (…) Il y a des grosses sommes qui partent un peu moins, et ils les réservent pour faire leur intérieur", résume Jean-Christophe Oriange, directeur d’un magasin de bricolage.

Une baisse d’activité de 15%

Les professionnels du bâtiment ont également eu du travail, à l’image d’un artisan près de Limoges (Haute-Vienne), qui a trois chantiers à terminer d’ici le début du mois de janvier. Pour l'entreprise, le carnet de commandes est plein : c’est même 15% de chiffre d’affaires en plus, cette année. Les chantiers n’ont pas été interrompus pendant le deuxième confinement, donc le secteur du bâtiment s’en sort mieux que d’autres, avec une baisse de 15% d’activité, seulement. Néanmoins, l’accalmie pourrait être de courte durée, selon la Fédération Française du Bâtiment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bricolage, nouvelle passion des Français 
Le bricolage, nouvelle passion des Français  (France 2)