Crise sanitaire : le monde de la culture à l’arrêt

Après avoir pu rouvrir en s’adaptant aux conditions sanitaires, les théâtres, cinémas et musées ont dû refermer leurs portes le 29 octobre. Depuis, chacun tente de s’en sortir comme il peut. 

France 3

Au théâtre Edwige Feuillère de Vesoul (Haute-Saône), les dernières annonces gouvernementales ont mis en berne le moral du personnel. "On aurait dû accueillir deux spectacles, avec Jacques Weber et Dominique Boivin, un chorégraphe, et on a dû annuler ces deux représentations ainsi qu’un spectacle au mois de janvier", déplore Audrey Mizelle-Lattoni, chargée de communication du théâtre. "Ce qui est problématique aussi, c’est tous ces intermittents qui attendent beaucoup de travail et à qui on ne peut pas vraiment répondre", ajoute Fabien Plaza, régisseur général du théâtre. 

Un secteur mis sur pause 

L’abbaye royale de Fontevraud (Maine-et-Loire) est investie depuis plusieurs mois par des artistes et devait rouvrir le 15 décembre au public. La perspective d’une fermeture durant les fêtes est un crève-cœur pour les organisateurs. "À la période de Noël, nous avons l’habitude d’accueillir plus de 20 000 visiteurs et des milliers de spectateurs", déclare le directeur du lieu, Martin Morillon. Pour ne pas gâcher le travail des artistes, leur travail sera "visible jusqu’au 8 mars". Enfin, le cinéma de Penmarc’h, dans le Finistère, est vide depuis un mois et demi. Les aides gouvernementales ne concernent pas l’établissement, géré par la municipalité. Les visites du phare sont également suspendues.   

Le JT
Les autres sujets du JT
La salle du théâtre, Scène Nationale, de Mulhouse, fermée à cause de l\'épidémie de Covid-19.
La salle du théâtre, Scène Nationale, de Mulhouse, fermée à cause de l'épidémie de Covid-19. (SEBASTIEN BOZON / AFP)