Covid-19 : rétropédalage après la proposition d’un confinement de trois semaines à Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : rétropédalage après la proposition d’un confinement de trois semaines à Paris
France 2
Article rédigé par
H.Capelli, J.Assouly, O.Martin, L.Krikorian, J-P.Rivalain, R.Torregrosa, M.Salmon - France 2
France Télévisions

Le premier adjoint à la mairie de Paris, Emmanuel Grégoire, est revenu vendredi 26 février sur une déclaration faite jeudi sur un probable reconfinement de trois semaines à Paris. La proposition va tout de même être débattue.

Emmanuel Grégoire, le premier adjoint de la maire de Paris, a formulé jeudi 25 février une proposition choc : confiner la capitale pendant trois semaines. “Ne faut-il pas mieux poser la question d’un durcissement du confinement à court terme, de façon à vraiment redonner de l’oxygène, avec la perspective dans trois semaines, de tout réouvrir ?", a-t-il notamment hasardé. Dans la nuit, il est revenu sur sa déclaration, en précisant que cela n’aurait de sens qu’au niveau de l’Île-de-France. 

Le Premier ministre n’y est pas favorable

Vendredi 26 janvier, le bras droit de la maire de Paris a finalement changé de ton. Le confinement parisien “n’a jamais été une demande de notre part, mais simplement une hypothèse que nous souhaitons mettre sur la table”, a corrigé ce dernier. En déplacement à Nantes (Loire-Atlantique), ce vendredi, le Premier ministre a balayé cette hypothèse. Pour l’opposition municipale, il y a derrière cette annonce les ambitions politiques d’Anne Hidalgo. Cette éventualité sera tout de même débattue entre les élus locaux et le préfet de police de Paris. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.