Covid-19 : Pékin retient son souffle face à un éventuel confinement

Publié
Covid-19 : Pékin retient son souffle face à un éventuel confinement
Article rédigé par
A.Miguet, G.Caron, K.Wang, C.Wang - France 2
France Télévisions

Les autorités chinoises ont lancé une vaste campagne de dépistage du Covid-19 à Pékin. La menace d'un grand confinement se rapproche et les Pékinois se sont rués dans les magasins, vidant les rayons alimentaires, mardi 26 avril.

Mardi 26 avril, les habitants de Pékin (Chine) se sont rués dans les supermarchés, vidant les rayons. La capitale se prépare à un éventuel confinement. Les autorités se veulent rassurantes : "les magasins de produits frais resteront ouverts 24 h/24, et les livraisons pourront se faire à tout moment." Il y a à Pékin officiellement 92 cas de Covid-19 depuis vendredi 22 avril, alors la capitale est sur le pied de guerre.

43 villes chinoises déjà en confinement total ou partiel

Dans la matinée du 26 avril, il fallait patienter dans de longues files d'attente afin de réaliser un dépistage au Covid-19 obligatoire. Cette semaine, 20 millions d'habitants seront testés trois fois. Les palissades font leur retour pour bloquer les entrées et sorties de résidences où des cas de Covid-19 ont été détectés. Pékin retient son souffle, dans un pays où 43 villes sont déjà en confinement total ou partiel. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.