Covid-19 : les seniors face à la crainte d'un troisième confinement

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Les seniors face à la crainte d'un troisième confinement
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Septembre, P.-J. Perrin, E. Pirosa - France 2
France Télévisions

Partout en France et notamment à Marseille (Bouches-du-Rhône), les seniors craignent l'entrée en vigueur d'un troisième confinement, qui les empêcherait de profiter de leurs proches.

Regarder passer la vie depuis le balcon de leur appartement, c'est déjà le quotidien d'un couple de retraités marseillais depuis un peu moins d'un an. Un troisième confinement, synonyme de solitude, est redouté. Car il les tiendrait éloignés de leur famille et, surtout, de leur petit-fils. Cette crainte de l'isolement est un sentiment partagé par bon nombre de personnes âgées, tout de même résignées à se reconfiner si la situation venait à l'exiger. "C'est invivable, on ne peut pas avoir peur de tout, mais nous faisons quand même en sorte d'être disciplinés", reconnaît une promeneuse.

"Pas inquiets mais un peu angoissés"

Ce potentiel troisième confinement est sur toutes les lèvres des patients d'un cabinet médical à Marseille (Bouches-du-Rhône). "Souvent, ils ne sont pas inquiets mais néanmoins un peu angoissés. C'est surtout l'impossibilité de rencontrer d'autres personnes qui risque de peser", explique Pierre Robin, médecin généraliste. En attendant la sentence, tous disent essayer de profiter des quelques jours de liberté avant, peut-être, de devoir retrouver le silence de leur maison pour une durée relativement longue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.